Connect with us

Mobilités Urbaines

Lime investit 3 millions de dollars dans la sécurité de ses trottinettes

Alors que les controverses se multiplient, la startup Lime a annoncé qu’elle investissait 3 millions de dollars dans le cadre d’une nouvelle initiative axée sur la sécurité de ses trottinettes électriques.

Il y a

le

Lime trottinettes
© Lime

Baptisée Respect the Ride (que l’on peut traduire par « Respecte la promenade/course »), la nouvelle campagne de Lime souhaite favoriser la sécurité. Comme l’indique TechCrunch, plusieurs points ont été mis en avant lors du lancement de cette initiative, dont la remise de plus de 25 000 casques aux utilisateurs de Lime, ainsi que l’organisation d’une conférence portant sur la sécurité des trottinettes et des vélos en libre-service. Lime prévoit également de créer des systèmes visant à déterminer virtuellement les zones incorrectes (pour rouler et se garer) et de lancer une large campagne publicitaire multimédia.

Toby Sun, PDG de Lime, déclare : « Lime s’engage à travailler en partenariat avec les décideurs du monde entier pour mieux soutenir la micro-mobilité sur nos routes », indiquant du même coup « encourager la construction de voies cyclables plus protégées et d’infrastructures conçues pour accueillir et protéger ces nouvelles options de transport en commun ».

> Lire aussi :  Bon Plan : la trottinette électrique Segway Ninebot ES2 à 329€

Après avoir bousculé les règles et les lois, Lime veut rassurer

Si Lime lance une telle initiative, c’est parce que la compagnie a dû faire face à de nombreuses critiques liées à la sécurité de ce nouveau moyen de transport. Il y a quelques jours à peine, la jeune pousse a retiré plus de 2 000 trottinettes de sa flotte, jugeant que les batteries de celles-ci pouvaient entraîner un risque d’incendie. De la même façon, il est prévu que les véhicules de certaines villes ne puissent plus être rechargés par des personnes tierces, mais seulement par des juicers qui seront employés par Lime.

Dans plusieurs villes, Lime est également l’objet de vives critiques axées sur la législation. Beaucoup pointent le manque de sécurité dû à l’absence de législation, puisqu’une fois de plus, l’usage a devancé la loi. De fait, cela a obligé Lime à quitter temporairement la ville de Bordeaux il y a quelques jours. Dans un communiqué, la startup a déclaré : « Lime France a décidé de suspendre son service de trottinettes électriques en libre-service dans la métropole de Bordeaux. Soucieux de donner un cadre pérenne à son activité, Lime propose à la mairie d’ouvrir un dialogue pour rendre à nouveau possible l’accès des Bordelais à ce service dans des conditions optimales ». Comme dans la majorité des villes, la jeune pousse avait fait son arrivée dans les rues de Bordeaux sans avoir conclu un accord avec la municipalité, ce qui avait posé bon nombre de questions légales.

> Lire aussi :  La trottinette électrique Ninebot ES2 pour 308€ au lieu de 599€ 🔥

Il y a quelques jours, le député Pierre-Henri Dumont (LR) ainsi qu’une vingtaine d’autres élus ont déposé une proposition de loi visant à encadrer la pratique des trottinettes électriques en France. D’ici quelques mois, une réforme du Code de la route devrait avoir lieu afin d’intégrer les trottinettes et autres véhicules électriques pouvant rouler jusqu’à plus de 20 km/h.

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests