Suivez-nous

Réseaux sociaux

LinkedIn accusé d’être un canal pour recruter… des espions !

LinkedIn est capable de vous mettre en relation avec n’importe quel corps de métier

Il y a

  

le

 
LinkedIn espions Chine
© Presse-citron

Que vous soyez en recherche d’alternance, d’un nouveau contrat, ou tout simplement de nouveaux contacts, LinkedIn est fait pour vous, et ce quelque soit votre métier. Oui, vraiment LinkedIn est capable de vous mettre en relation avec n’importe quel corps de métier. Selon un rapport du New York Times paru hier, plusieurs puissances internationales utiliseraient le réseau social professionnel afin de recruter… des espions.

Vous avez bien lu, le média américain n’hésite à porter ces accusations. Dans ce rapport, on peut lire que cette pratique est courante et existe depuis plusieurs années. Plusieurs autorités du contre-espionnage occidental mettent en garde certains recruteurs contre ces agents étrangers qui utilisent la plateforme de réseautage à des fins de recrutement. Le New York Times explique que les espions chinois sont les plus actifs sur le réseau social.

Le directeur de l’agence gouvernementale National Counterintelligence and Security Center, William R. Evanina, met en garde les entreprises contre ces éventuelles tentatives d’infiltration. Il confirme également que les espions chinois sont les plus présents et utilisent Linkedin massivement, en n’hésitant pas de contacter plusieurs milliers de personnes à la fois. De plus cet espionnage ne ressemble pas vraiment à celui que l’on est habitué dans les films d’action.

Vers de nouvelles techniques d’espionnage

William R. Evanina explique qu’« il est plus efficace pour les agents de s’engager rapidement auprès de cibles multiples par le biais du site et de les inviter en Chine sous l’apparence d’un voyage d’affaires que d’envoyer des espions aux États-Unis pour un seul effort de recrutement d’informations qui pourraient inclure des secrets commerciaux, de la propriété intellectuelle et des recherches précieuses ».

Le rapport cite un exemple concret. L’ancien agent de la CIA Kevin Patrick Mallory, vient d’être condamné à une peine de 20 ans de prison après avoir été reconnu coupable d’un complot visant à transmettre des renseignements sur la défense nationale à un agent chinois. Ce dernier aurait pris contact avec Kevin Patrick Mallory via LinkedIn en se faisant passer pour un représentant du groupe de réflexion Think-Tank, avant d’améliorer leur relation.

Si Linkedin séduit autant les agents chinois, c’est notamment parce qu’elle reste l’une des seules plateformes sociales à être encore tolérée dans l’Empire du Milieu. Pour ce faire, LinkedIn a accepté de censurer une partie de son contenu. De plus, les 645 millions d’utilisateurs mondiaux sont en permanence à l’affût d’une nouvelle opportunité de travail, ils sont donc prêts à parler avec n’importe quel nouveau contact.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests