L’iPad, formidable machine à buzz

L’iPad serait-il plus efficace que la plus efficace des attachées de presse ? C’est en tout cas la question que l’on peut se poser quand on voit comment certaines sociétés, start-ups et agences de communication se sont emparées du buzz autour de la tablette d’Apple pour saisir l’opportunité de créer un évènement avec leurs clients

L’iPad serait-il plus efficace que la plus efficace des attachées de presse ? C’est en tout cas la question que l’on peut se poser quand on voit comment certaines sociétés, start-ups et agences de communication se sont emparées du buzz autour de la tablette d’Apple pour saisir l’opportunité de créer un évènement avec leurs clients et partenaires.

aperipad

L’iPad, comme tous les gadgets présentés comme « révolutionnaires », aimante les regards et crée le désir. Une attirance d’autant plus exacerbée que celui-ci n’est pas encore officiellement disponible en France. Pour une entreprise qui souhaite organiser une opération de communication, inviter ses clients et partenaires à tester l’iPad en avant-première préalablement à sa sortie en France représente donc une véritable aubaine : celle d’avoir à coup sûr et à moindres frais un taux de retour sur invitation (et sur investissement) probablement très élevé, voire bénéficier d’une couverture média difficile à obtenir dans d’autres occasions. C’est bon pour l’image, l’évènement est convivial, et tout le monde en parle.

Côté coûts, si elle est bien menée, l’opération est vraisemblablement vite amortie : un aller-retour à New York en classe éco, l’achat de deux ou trois iPad sur place pour 370 euros pièce (tarif au taux de change Dollar-Euro le jour de sa sortie) qui seront au pire revendus au même prix en quelques jours, une volée d’invitations par email, quelques petits fours et à vous la soirée buzz autour de la tablette magique : les clients se bousculeront, par curiosité ou par intérêt, et les journalistes et blogueurs ne se feront certainement pas prier pour venir tâter la bête et en parler ensuite sur leurs publications respectives.

Pour la plupart, les opérations consistent en des soirées apéro iPad organisées à Paris ou en province (comme l’Aper’iPad de Phoceis) au cours desquelles on est invité à tester la machine. Il y a eu également et il y a encore en cours de nombreux concours permettant aux participants de gagner un iPad, comme celui de Vodeo par exemple, relayé ici et dont le camarade Philippe Laganne est l’heureux gagnant, avec l’un de ses lecteurs.

Une initiative a cependant retenu davantage mon attention, et ça tombe plutôt bien puisque ce sont (encore) des lyonnais qui en sont à l’origine. Deux sociétés, Altics et Kreactive Technologies (oui, celle qui a réalisé l’application iPhone de Presse-citron) se sont unies pour organiser un évènement original qui allait bien au-delà de l’opportunité de faire une opération de buzz : faire tester l’iPad à 150 personnes et recueillir leurs impressions pour en tirer un rapport publié ce matin dans un livre blanc. Il faut préciser qu’Altics connait plutôt bien son sujet puisque la société est spécialisée dans l’ergonomie des interfaces et l’étude des comportements des internautes.

Résultat : une étude complète fondée sur les comportements et réactions des utilisateurs face à l’iPad, dans cinq catégories (Presse lecture, divertissement, jeux, applications livrées d’origine et e-commerce) qui retiendra certainement l’attention de ceux qui s’intéressent aux nouveaux usages liés à l’émergence des nouveaux supports multimédia et de lecture numérique. Altics en a d’ailleurs profité pour lancer un blog sur l’iPad.

Vous pouvez télécharger le livre blanc ou le feuilleter sur Slideshare.

Je me demande si je ne vais pas organiser moi aussi une soirée iPad, mais où chacun devra apporter sa bouteille, il faut que je refasse ma cave.


Nos dernières vidéos

12 commentaires

  1. Un billet paris Lyon c’est moins cher que Paris NY… Et puis la-bas ils ne savent pas bien manger et boire donc OK pour l’invit Eric :D. tu prévois de grandes tables hein on vas etre qqes bus a arriver…

  2. Salut Eric,

    Dommage que tu n’aies pas pu venir à l’Aper’iPad, c’était très sympa, mais je conçois que Lyon>Lille ne soit pas la porte à côté 🙂
    Il est clair que l’iPad a été très porteur en terme de presse, mais également auprès de nos clients.
    En leur mettant le joujou dans les mains, tu leur ouvres de nouveaux horizons. On est d’ailleurs du coup sur 2 projets en usage « libre service », dans la restauration et la grande distri et de multiples projets en usage « application », dans la presse notamment (il est clair que pour eux, il ne faut pas rater ce (dernier?) wagon).
    A bientôt sur un salon ou ailleurs 🙂

  3. Il me reste en blanc : du Saint Veran 2007 déclassé de toute beauté, du Pouilly Fuissé 2008 d’un imitateur célèbre (un régal) et du Manicle 2005 en rouge… It’s your go Eric !

  4. Merci Eric pour ce retour par rapport notre étude. On espère que vous serez nombreux à la lire !

    Pour ceux qui ont déjà l’iPad, ou pour ceux qui sont simplement curieux, n’hésitez pas à venir faire un tour sur le blog Mister iPad. Une application est testée chaque jour !

    Et n’hésitez pas à nous suivre sur Twitter, @Mister_iPad 🙂

  5. J’ai vraiment apprécié la lecture de ce livre blanc.
    La critique est réel avec l’exposition des point positif et négatif.
    au final, je suis jaloux de c’est privilégié et encore plus impatient de l’avoir.

  6. Bonjour,
    Moi personnellement je le trouve pas vraiment très pratique et nécessaire dans notre vie, au contraire plutot ça me gene de le porter partout avec moi rien que pour lire des e-books …

  7. Hello,

    Très bonne idée ce livret blanc ! Il permet de récolter les avis d’utilisateurs non technophiles et c’est un point important. Il y a en effet pas mal de start-ups qui créent des évènements autour de l’iPad comme Sokoz(le premier site de ventes Live), qui offre actuellement un iPad par semaine http://bit.ly/c2dL3i . Et c’est en effet un bon moyen pour s’en procurer un avant tout le monde 🙂

  8. C’est confirmé, je n’en veux pas même si on me le donne !
    Je ne veux pas recommencer la même erreur qu’avec l’iphone (que je n’ai plus heureusement).
    Je ne veux pas de la machine de mr tout le monde. Avec l’iphone, j’avais l’impression de faire parti
    d’une secte ou le grand gourou est iTunes.
    J’avais perdu mon identité mon originalité de geek.

Répondre