Suivez-nous

Auto-Moto

L’usine de Tesla inspectée par la police

Suite aux différents échanges entre les autorités américaines et Tesla, un accord pour rouvrir l’usine dès lundi prochain avait été trouvé. La Police de Fremont est venue toutefois faire une visite pour vérifier si les conditions de sécurité face au Covid-19 étaient bien respectées.

Il y a

  

le

 
Tesla
© Craig Adderley / Pexels

Après les différentes passes d’armes et démonstrations de force via les réseaux sociaux entre Elon Musk, le patron de Tesla, et les autorités américaines, un accord sur la réouverture de l’usine avait finalement été trouvé ce mardi 12 mai.

Dès mercredi, la police de Fremont est venue inspecter l’usine afin de vérifier les mesures de sécurité liées à l’installation et leur bon fonctionnement. Certains employés avaient indiqué qu’il serait impossible de respecter cette nouvelle organisation compte tenu de la nature du travail et des tâches à accomplir. Cette visite a été demandée par le Département de santé publique du comté d’Alameda.

La réouverture de l’usine de Tesla est évidemment conditionnée aux respects de règles strictes visant à protéger les salariés face au coronavirus. Ces conditions qui ont fait l’objet de discussions et qui ont été scellées aux termes d’un l’accord comprennant notamment l’éloignement physique, les masques et des tests de dépistage.

Suite à cette inspection, la police a déclaré qu’elle avait eu accès à toute l’installation de l’usine, mais qu’elle considérait que Tesla n’était pas pleinement opérationnelle. L’usine n’obtient donc pas la conformité pour la reprise de la totalité de ses activités et se voit pour l’instant limitée à ses activités de bases.

Aucune poursuite engagée pour l’instant

Comme les mesures sont actuellement en train d’être mises en place et que les derniers échanges avec Tesla se font de bonne foi, le représentant de la Police indique que pour l’instant, il n’a pas reçu l’ordre d’enquêter et de lancer des poursuites. Les conclusions de l’inspection seront envoyées au département de santé publique. Mais s’il se révèle que Tesla n’est finalement pas en mesure d’être en conformité avec les conditions de sécurité, dans ce cas le dossier sera envoyé au procureur du comté qui décidera de l’opportunité des poursuites.

Il convient de rappeler que les salariés avaient subi des pressions de la part d’Elon Musk qui les menaçait de se voir priver de leurs allocations chômage s’ils ne reprenaient pas le travail, en dépit de l’interdiction formelle des autorités. Le milliardaire n’avait d’ailleurs pas hésité à jouer les gros bras en indiquant que la reprise de l’activité de l’usine était sa seule responsabilité et que si quelqu’un devait être arrêté par la police, c’était lui.

Cette inspection qui ne donne pas pleinement satisfaction au regard des règles de sécurité donnera-t-elle lieu à un nouveau bras de fer entre l’administration américaine et Elon Musk ? Un blocage de l’activité, même partiel, risquerait évidemment de remettre le feu aux poudres avec le milliardaire.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests