Suivez-nous

Auto-Moto

Tesla obtient un accord avec les autorités américaines pour rouvrir son usine de Fremont

Les tensions entre Elon Musk et la justice américaine durant le confinement ont connu plusieurs rebondissements. Un accord semble toutefois avoir été trouvé pour la réouverture complète dès la semaine prochaine de l’usine californienne.

Il y a

  

le

 
Tesla
© Bram Van Oost / Unsplash

La production des voitures autonomes de Tesla pourrait reprendre dès lundi prochain. Après plusieurs épisodes d’un bras de fer qui dure depuis plusieurs jours entre Elon Musk et la justice américaine, un accord semble enfin avoir été trouvé pour rouvrir l’usine de construction automobile.

La crise sanitaire a eu pour conséquence de fermer de nombreuses usines de production à travers le monde et le constructeur automobile Tesla n’a pas fait exception à ces mesures. Comme tous les acteurs économiques, il a été soumis à ces restrictions.

Mais ce confinement n’a pas été du goût d’Elon Musk. Après avoir tenu des propos controversés sur Twitter qui s’apparentaient à un dérapage – il comparait le confinement à « une mesure fasciste » – il avait choisi d’affronter les autorités américaines et de braver l’interdiction.

Il a d’abord contraint ses propres salariés à reprendre le travail sous peine de se voir priver de ses allocations chômage. Il a également indiqué que dans ce contexte, il projetait de quitter la Californie et de déplacer son usine au Texas ou au Nevada. Le constructeur automobile est en effet le plus gros employeur manufacturier de Californie avec 10.000 employés sur le site de Fremont et 20.000 à l’échelle de l’État tout entier.

Puis il a menacé de rouvrir ses usines en bravant le confinement et mettant ainsi au défi les autorités américaines à venir l’arrêter, en se déclarant seul responsable de la situation. Dans cette affaire, il avait même obtenu le soutien de Donald Trump.

Son fils, dont le prénom a été inspiré par un avion furtif, ne semble pas avoir adouci le milliardaire dans le monde des affaires, qui n’était pas vraiment décidé à se plier aux règles restrictives liées au Covid-19.

Un accord soumis à des conditions

C’est finalement aux termes de tous ces épisodes houleux qu’un accord semble enfin avoir été trouvé avec les autorités américaines. Tesla a en effet proposé un plan pour sécuriser les salariés.

« Nous avons examiné le plan et tenu des discussions fructueuses avec les représentants de Tesla sur leurs plans de sécurité et de prévention, y compris certaines recommandations supplémentaires en matière de sécurité. Si le plan de prévention et de contrôle de Tesla inclut ces mises à jour et que les indicateurs de santé publique restent stables ou s’améliorent, nous avons convenu que Tesla peut commencer à augmenter ses activités minimales en vue d’une éventuelle réouverture dès la semaine prochaine. Nous travaillerons avec la police de Fremont pour vérifier que Tesla respecte les distances physiques et que les mesures de santé et de sécurité convenues sont en place pour la sécurité de leurs travailleurs alors qu’ils se préparent à reprendre la production complète. » a déclaré le département de la santé publique du comté d’Alameda.

Après avoir pris connaissance des mesures proposées par Tesla, le comté d’Alameda a autorisé la réouverture de l’usine de Fremont pour lundi prochain. Cette réouverture sera conditionnée aux respects des règles sanitaires afin de s’assurer de la protection des employés.

Les mesures à respecter comprennent notamment des tests de température, l’installation de barrières pour séparer les zones de travail et des équipements de sécurité pour les employés.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests