Suivez-nous

Tech

Malgré des pertes, Uber vise la rentabilité d’ici fin 2020

Uber a annoncé qu’il comptait devenir rentable pour le dernier trimestre de l’année, malgré une perte de 8,5 milliards de dollars en 2019.

Il y a

  

le

 
Uber bourse
© Pexels

Uber a levé le voile sur ses derniers résultats trimestriels, annonçant une perte de 1,1 milliard de dollars, là où la firme avait perdu 1,2 milliard de dollars au trimestre précédent. Malgré tout, cela n’empêche pas la société de VTC de viser la rentabilité cette année, là où ce dernier visait précédemment l’année 2021.

Sur toute l’année 2019, Uber affirme avoir perdu 8,5 milliards de dollars en 2019, ce qui laisse à supposer que l’entreprise va avoir du mal à atteindre ce précieux objectif dès 2020. Pour l’atteindre, elle prévoit de miser sur plusieurs de ses activités en plus des trajets en VTC, à l’exemple d’Uber Eats ou des véhicules autonomes. En 2019, la société s’est déjà employée à réduire ses coûts, ce qui a mené au licenciement de plus de 800 personnes, dont 400 employés issus du service marketing (ce qui représentait alors un tiers des salariés de ce dernier).

Si Uber a annoncé des pertes au quatrième trimestre, ces dernières sont en dessous des attentes des analystes, si bien que la nouvelle a été plutôt bien accueillie par les marchés. Après cette annonce, le titre de la firme a augmenté de près de 5%.

2019, une année complexe pour Uber

On rappelle que 2019 a été une année difficile pour Uber, dont l’entrée en bourse n’a pas eu les résultats escomptés pour l’instant. Actuellement, le titre de la firme se situe d’ailleurs encore sous le cours d’introduction en bourse (45 dollars) en mai 2019.

D’autre part, Uber a été soumis et des réglementations plus strictes en 2019, car le groupe s’est vu dans l’obligation de requalifier ses chauffeurs de VTC indépendants en salariés dans l’État de Californie. La firme a également subi un revers à Londres, où le service s’est vu retirer son permis d’exercer il y a quelques mois.

2019 a également été l’année durant laquelle Uber a dû répondre aux accusations de plusieurs victimes présumées contre des chauffeurs travaillant avec l’entreprise. La société a levé le voile sur son premier rapport portant sur ses cas, admettant pas moins de 6 000 agressions sexuelles en deux ans aux USA. La révélation de ces informations avait d’ailleurs impacté le cours de l’action du groupe.

Uber
Par : Uber Technologies
4.1 / 5
7,4 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests