Suivez-nous

Tech

Microsoft n’annulera pas les casques Hololens pour l’armée américaine

Microsoft n’a pas l’intention d’annuler le contrat avec l’armée américaine pour fournir des casques de réalité augmentée.

Il y a

le

Les Hololens 2 de Microsoft au Mobile World Congress de Barcelone
Présentation des Hololens 2 de Microsoft au MWC 2019

Microsoft vient de présenter la deuxième version de ses lunettes de réalité augmentée Hololens, au Mobile World Congress de Barcelone.

Et juste avant cette présentation, des employés de la firme avaient publié une lettre ouverte adressée au patron de la firme de Redmond pour demander à celui-ci de mettre fin au contrat décroché en 2018 avec l’armée américaine.

“Nous sommes alarmés par le fait que Microsoft fournisse des technologies d’armement à l’armée américaine, aidant le gouvernement à ‘augmenter la létalité’ en utilisant les outils que nous avons développés. Nous n’avons pas signé pour développer des armes […]”, lit-on dans cette lettre.

Ces employés expliquent également que si Microsoft a toujours travaillé avec l’armée, celui-ci franchit une limite en développant des armes.

L’année dernière, le Département de la Défense avait attribué à Microsoft un marché de 479 millions de dollars, pour un système de réalité augmentée. Magic Leap faisait partie des concurrents de Microsoft pour ce contrat.

Satya Nadella n’a pas l’intention de faire machine-arrière

A Barcelone, durant une interview avec CNN, Satya Nadella, le PDG de Microsoft, réagit. Et il n’a pas l’intention d’annuler le contrat avec l’armée américaine.

“Nous avons décidé que nous n’allions pas refuser la technologie aux institutions que nous avons élues dans les démocraties afin de protéger les libertés dont nous jouissons”, a déclaré le PDG de Microsoft, cité par CNN.

“Nous avons été très transparents à propos de cette décision et nous poursuivrons ce dialogue [avec les employés]”, a-t-il ajouté.

Cette position de Microsoft avait également été expliquée par Brad Smith, président et chief legal officer de Microsoft, au mois d’octobre. “Nous croyons en la solide défense des États-Unis et nous voulons que les personnes qui les défendent aient accès à la meilleure technologie du pays, y compris celle de Microsoft”, lisait-on dans son billet de blog.

Néanmoins, il a expliqué qu’il comprenait les divergences d’idée entre Microsoft et certains de ses employés. Brad Smith a aussi laissé entendre que ceux qui ne souhaitent pas travaillé sur les lunettes Hololens peuvent demander une affectation sur d’autres projets : “Comme toujours, si nos employés veulent travailler sur un projet ou une équipe différente – pour une raison quelconque – nous voulons qu’ils sachent que nous soutenons la mobilité des talents.”

Pour rappel, l’année dernière, Google a annulé un programme avec le Pentagone, en partie à cause de la grogne de ses employés.

(Source)

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests