Selon Elon Musk, Tesla sera bientôt rentable, et le Model Y sera révolutionnaire

Tesla, malgré un déficit record, affiche un chiffre d’affaire en progression. Musk rassure les investisseurs et promet une production hebdomaire de 5000 Model 3, ainsi qu’une rentabilité prévue pour le troisième trimestre. Quant au Model Y, sa fabrication serait « révolutionnaire »…

 

Tesla, constructeur automobile que l’on ne présente plus, n’est toujours pas arrivé au stade de la rentabilité. Pire, ses pertes ont augmenté au fil de mois, les ventes ne compensant pas l’investissement massif dans la conception de nouveaux véhicules, et des chaines de montage et de production de batteries qui les accompagnent.

Mais selon Elon Musk, cela serait bientôt de l’histoire ancienne. Au cours du premier trimestre 2018, l’entreprise a affiché des pertes plus faibles que les estimations des analystes. Selon Bloomberg, ces derniers tablaient sur un chiffre d’affaire de3,32 milliards de dollars et une perte par action de 3,58 dollars. Tesla affiche finalement 3,41 milliards de dollars de chiffre d’affaire, et une perte par action inférieure à 3,35 dollars.

Dans le même temps, Tesla « brûle du cash ». Avec 2.7 milliards de dollars de trésorerie contre 3.4 milliards au quatrième trimestre 2017, l’entreprise accuse un déficit de 710 millions de dollars. Cet argent a été massivement injecté dans les lignes de production de la Model 3, qui n’arrive toujours pas à atteindre ses objectifs de cadence de production.

Le bout du tunnel ?

Néanmoins, cette cadence est sur la bonne pente. Tesla a fabriqué 9766 Model 3, dont 2270 sur la seule dernière semaine d’avril. On est encore loin des 5000 unités hebdomadaires prévues depuis plusieurs mois, mais le constructeur assure atteindre cet objectif pour juillet. Pour espérer y parvenir, Tesla prévoit une nouvelle période d’interruption de la production d’une dizaine de jours au cours de ce trimestre pour optimiser les chaînes de production.

C’est en effet le seul moyen pour le constructeur d’espérer atteindre les 5000 unités hebdomadaire, condition sinequanon sans laquelle la Tesla Model 3 pourrait être rentable. À terme, Tesla vise 25% de marge brute pour la Model 3, alors qu’actuellement, celle-ci est légèrement négative. D’ici la fin de l’année, Tesla prévient que cette marge sera plus faible, la faute à l’emploi de personnel sur des postes amenés à être automatisés, un coût plus élevé de certains matériaux, et une certaine faiblesse du dollar.

Tesla se veut rassurant et confiant dans sa capacité à atteindre (enfin) son objectif de production. Si tel est le cas, le constructeur devrait faire du bénéfice dès les troisième et quatrième trimestres, mettant un terme aux trimestres de déficit accumulés.

Le Model Y ne reproduira pas les mêmes erreurs

Lors d’un entretien téléphonique, Musk a également communiqué quelques informations concernant l’arrivée du sixième modèle de la gamme. Le Model Y, un SUV basé sur la Model 3 et de plus petite taille que le Model X, entrera en production au début de l’année 2020.

Le milliardaire a admis ne pas avoir trouvé le lieu de production de ce nouveau modèle, l’usine de Fremont étant déjà saturée. Le Model Y étant attendu pour connaître un fort succès commercial, il est certain que Tesla projette la construction d’une nouvelle usine pour en assurer la production. Une production que Musk a d’ailleurs qualifiée de révolutionnaire lors de son entretien…

Source

 


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies