Connect with us

Sciences

La NASA a choisi le lieu d’atterrissage de son prochain véhicule sur Mars

L’agence gouvernementale a révélé l’emplacement du site sur lequel elle prévoit de faire atterrir son prochain vaisseau martien. Il s’agit d’un ancien delta asséché baptisé Jezero.

Il y a

le

NASA Mars cratère Jezero
© NASA

Dans un tweet partagé le 19 novembre, la NASA a indiqué qu’elle avait choisi le lieu dans lequel atterrirait son prochain vaisseau sur Mars. Elle a déclaré à ce sujet : « Ça y est ! Choisi après une longue recherche, le cratère de Jezero sur Mars a beaucoup de choses que nous espérons explorer en débarquant notre rover là-bas. Dans ce cratère, [il y a] d’anciens canaux creusés dans l’eau et des sédiments transportés pour former des éventails et des deltas que nous voulons connaître ».

Un être humain sur Mars dans 25 ans ?

Comme indiqué par la NASA, le prochain à se rendre sur la planète rouge sera le rover Mars 2020, un véhicule qui devrait prendre son envol spatial dès le mois de juillet 2020 avant d’arriver neuf mois plus tard, en février 2021.

Concernant le cratère de Jezero, il s’agit d’un ancien lac de plus de 500 mètres de profondeur et de 45 kilomètres de largeur qui donne accès à plusieurs rivières. Si la NASA s’y intéresse, c’est parce qu’il pourrait « avoir collecté et conservé d’anciennes molécules organiques et d’autres indices potentiels de vie microbienne par l’eau et les sédiments qui occupaient le cratère il y a des milliards d’années ». Le fait qu’il y ait des types de roches différentes pourrait augmenter la probabilité de trouver des traces de vie ancienne.

Pour rappel, un ancien astronaute de la NASA s’est récemment exprimé sur Mars, déclarant qu’il faudrait que 25 ans s’écoulent avant qu’un être humain ne puisse poser le pied sur la planète rouge. Selon lui, c’est au moins le temps qu’il faudra à l’agence pour résoudre tous les problèmes techniques inhérents au voyage, dont le fait que le trajet dure neuf mois, ce qui amène à se poser plusieurs questions sur l’état physique des astronautes.

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests