Obsédé par la musique, Facebook signe avec la Sacem

Un autre deal entre Facebook et l’industrie musicale, cette fois-ci avec la Sacem.

Si vous avez déjà essayé de mettre en ligne une vidéo Facebook avec une musique populaire, il vous est peut-être déjà arrivé que le numéro un des réseaux sociaux refuse la mise en ligne à cause des droits d’auteurs (ou alors, Facebook vous propose de couper le son sur les parties où on entend de la musique protégée).

Mais depuis quelques mois, le numéro un des réseaux sociaux ne cesse d’annoncer des deals avec des acteurs de l’industrie musicale pour éviter ces situations, en plus d’avoir lancé une bibliothèque de morceaux que vous vous pouvez utiliser sur vos vidéos.

Et après les deals avec Sony, Universal et d’autres entités, Facebook a signé avec la Sacem. Cet accord a été annoncé par la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique.

« Après avoir signé l’un des premiers accords avec Facebook dans le cadre de son mandat avec Universal Music Publishing International en décembre dernier, la Sacem annonce aujourd’hui la signature de trois nouveaux accords avec Facebook », lit-on dans un communiqué. « Ces accords couvrent l’utilisation du répertoire de la Sacem, de Wixen Music Publishing et celui de la société canadienne SOCAN au travers d’un mandat de gestion pan-Européen étendu à cette occasion ».

> Lire aussi :  Les algo de Facebook ont empêché des utilisateurs de poster des articles sur sa faille de sécurité

Comme les autres deals de Facebook avec les acteurs de l’industrie, ces accords ne concernent pas uniquement le réseau social Facebook, mais aussi Instagram, Messenger ainsi qu’Oculus.

Et ils couvrent plus de 180 territoires, permettant aux utilisateurs de « de créer et de partager directement des vidéos intégrant des œuvres issues des répertoires de la Sacem, de Wixen et de la SOCAN ».

 » Nous sommes ravis d’avoir conclu cet accord avec Facebook », se réjouit Jean-Noël Tronc, Directeur général-Gérant de la Sacem. « Il marque un tournant dans nos efforts visant à garantir que les créateurs soient équitablement rémunérés pour l’utilisation de leurs œuvres sur les plateformes numériques. À une époque où le numérique se développe de plus en plus, les plateformes et les contenus générés par les utilisateurs sont appelés à jouer un rôle prépondérant dans notre écosystème culturel. »

Aucun montant n’est évoqué. Mais en tout cas, comme les autres accords, ceux annoncés par la Sacem aideront Facebook à mieux concurrencer YouTube en permettant à ses créateurs et utilisateurs de se servir dans un plus grand répertoire de musiques.

> Lire aussi :  L’effet inattendu d’une panne Facebook sur le trafic des médias

Et si Facebook se mettait au streaming musical ?

Pour le moment, seule l’utilisation des répertoires des partenaires de Facebook pour les vidéos postées sur son réseau social est évoquée.

Mais comme l’a récemment indiqué le Financial Times, ces accords ouvrent également la voie à d’autres collaborations.

Par exemple, avec ces accords, il serait plus facile pour Facebook de se lancer dans le streaming audio. Ou alors, comme YouTube, il pourrait entrer en partenariat avec des acteurs comme Vevo et diffuer des clips.


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.