On ne choisit pas sa famille mais on choisit ses amis, surtout sur Twitter

A quoi sert Twitter ?
Ok, à cette question déjà maintes fois posée on obtient généralement autant de réponses que l’on a d’interlocuteurs.
Le concept de base, qui consiste à dire au vaste monde ce que vous êtes en train de faire au moment où vous êtes en train de le faire, même s’il constitue encore l’ossature des discussions sur Twitter, a largement été dévoyé avec le temps.

Twitter friends

A quoi sert Twitter ?
Ok, à cette question déjà maintes fois posée on obtient généralement autant de réponses que l’on a d’interlocuteurs.
Le concept de base, qui consiste à dire au vaste monde ce que vous êtes en train de faire au moment où vous êtes en train de le faire, même s’il constitue encore l’ossature des discussions sur Twitter, a largement été dévoyé avec le temps.

Twitter friends

Quand je consulte ma timeline, notamment en direct à l’aide de Twhirl, je vois bien sûr quelques tranches de vie, mais aussi et surtout des échanges d’informations entre professionnels du web.
Car les professionnels du web se sont emparés de Twitter, dont le slogan de départ était plutôt orienté grand public : quoi de moins geek que de dire ce qu’on est en train de faire ?
Twitter aurait pû être un café du commerce. Il est un salon chic pour initiés.

De l’importance et de l’influence du choix des amis…
Bien sûr, comme avec tout réseau social digne de ce nom, vous pouvez choisir vos amis.
Je dirais même, vous devez choisir vos amis, sinon le bazar devient vite un truc chronophage de plus, ingérable et intrusif.
Reste à savoir et à définir quels sont vos critères de choix : voulez-vous que Twitter soit un service efficace, à forte valeur ajoutée, ou au contraire un truc de détente qui vous aide à décompresser ?
Selon votre profil et ce que vous recherchez vous orienterez le choix de vos Twitter Friends, et vous constaterez que ce choix est fondamental pour la suite.
Reste à définir vos priorités et à vous poser les bonnes questions : pourquoi utilisez-vous Twitter ?

  • Pour élargir votre réseau personnel ? Professionnel ? Pour faire de la veille ?
  • Pour vous détendre ?
  • Par curiosité ?
  • Par fascination pour la vie des autres ?
  • Par simple suivisme (critère peu évoqué mais à mon avis fondamental quand on parle de réseaux sociaux…) ?
  • Pour faire la promo de votre blog ?
  • Pour spammer ? Non je rigole. Enfin si on veut…

Ensuite, définissez si vous êtes plutôt actif ou plutôt "passif" ou du moins contemplatif : calculer un ratio fondé sur votre nombre d’updates par rapport au nombre de membres que vous suivez peut donner un bon indicateur de votre activité et de votre statut : si vous suivez 500 membres mais que votre nombre d’updates ne dépasse pas quelques dizaines, vous êtes définitivement du côté de ceux qui observent (ou qui n’utilisent plus du tout Twitter) : un veilleur fou.
Un ratio inverse indique clairement une hyperactivité à la limite de l’exhibitionnisme. Ne riez pas, j’en connais.
A vous ensuite de faire le tri dans vos relations afin de vous façonner un Twitter sur mesure : utile ou futile.
A vous aussi de vous rappeler que vous pouvez très bien suivre ponctuellement ou régulièrement un membre sans vous abonner…
N’oubliez pas que ça marche dans les deux sens : vous pouvez non seulement supprimer de votre liste de favoris les membres que vous suiviez et qui ne vous apportent rien (un membre hyperactif qui ne vous apporte rien apporte surtout des nuisances) mais également bloquer ceux par qui vous ne souhaitez pas ou plus être suivi.

La définition de vos critères orientera le profil de vos Twitter friends et vous permettra d’utiliser Twitter dans des conditions d’efficacité optimale.
Autre solution : créer plusieurs comptes bien séparés et cloisonnés, et attribuer à chacun un profil différent (fun, travail, info…).

Pour finir quelques chiffres : Darren Rowse, le célèbre Problogger, suit 2180 membres, et Loïc Le Meur… 3977 ! Je me demande comment ils font, quand je vois que j’ai déjà du mal à en suivre 78


Nos dernières vidéos

15 commentaires

  1. On parle encore de Twitter je croyais le truc mort 😉

    Blague à part j’ai enfin trouvé une utilisation au bouzin en envoyant tous mes flux rss, cela permet de faire bouger mon profil automatiquement tout en restant concentré sur le blog! Gain immédiat, perte de temps inexistante…

  2. Voila la vraie Utilité de Twitter 😛
    Non mais plus sérieux Twitter devient de plus en plus un outil pratique et rapide de communication de "mase"

  3. Pour LLM et Rowse, la réponse est simple : ils ne doivent avoir que ça à foutre, ou bien ils ne dorment pas, ou bien ils ont découvert un vortex spatio temporel ou les journées font 64 heures…

  4. Pour moi, Twitter, c’est l’antichambre du web et de la blogosphère.

    En fait, tout dépend qui on suit d’une part, et par qui on est suivi d’autre part… Ce qui fait que l’expérience Twitter a de forte chance d’être unique pour chacun 😉

  5. A mon avis Eric tu l’utilise clairement pour faire la promo de ton blog, car t’as quand même pas mal de tinyurl vers presse citron dans tes gazouillis (tweets ^^, j’aime bien le dire en français c’est bien plus lol)

  6. " Loïc Le Meur… 3977 ! "

    Cette personne me parait avoir un gros égo.

    Elle cherche trop à ce montrer sur le web.

    Je préfère 10 000 fois des gens simple comme vous !

    C’est d’ailleurs pour cela que je passe de temps en temps sur votre blog.

    Sinon, il y a belle lurette que j’aurais supprimer presse citron de mes favoris.

    Il y aussi un mec intelligent qui à compris ce vice, c’est Patrice Cassard, à l’heure actuel il n’y plus de blog perso.

    Car, je pense qu’il à compris qu’avoir la grosse tête sur le net ça ne sert à rien.

  7. @1984 : Assez d’accord avec toi.

    Presse-citron est simple, efficace, propre, reposant en même temps qu’instructif.

    J’aime beaucoup.

  8. Tout à fait d’accord avec cet article.

    Je nuancerais toutefois en disant que j’aime suivre une ou deux personnes qui produisent plus de 30 twitt par jours uniquement à critères informatifs. Je n’ai pas le temps de tous les lire, mais j’aime m’accorder ce plaisir dès que j’ai un moment pour apprendre d’avantage, et pour me tenir informé régulièrement. Certaines personnes pensent que c’est en suivant le plus de personnes qu’on en bénéficie le plus(à voir notamment chez <a href="scobleizer.com/2008/03/23… Scoble</a>, "…the more people I follow, the smarter I get").

    Je temporiserai (et en rejoignant ton article) en disant que "ce n’est pas la taille qui compte, c’est le diamètre"…(et l’utilisation que l’on fait de twitter est un facteur à prendre en compte, comme tu l’as souligné)! En décodé, je préfère de loin suivre un nombre restreint de personnes mais qui m’apportent quelque chose sur le plan intellectuel. Le fait que tu (on peut se tutoyer ? :)) ne suives que 78 personnes me conforte dans ce point de vue.

  9. Un salon chic pour initiés ? Sans doute, surtout si tu ne suis que tes geeks ! Et en France, c’est malheureusement tout le 2.0 qui semble avoir ce statut : tout le monde s’y baigne plus ou moins mais c’est toujours la tribu geek qui crie le plus fort.

    Vivement que tout ça se démocatrise vraiment qu’on commence à se marrer !

  10. Pingback: C’est dément Internet | Socolaolait, le blog à votre service

Send this to a friend