Suivez-nous

Navigateurs

Opera se lance dans une campagne anti-Chrome en Europe

Opera veut se faire une meilleure place en Europe.

Il y a

le

Opera Film
© Opera

Après les sanctions de l’Union Européenne, Google a été obligé de revoir la façon dont il distribue les licences pour ses applications pour Android. De ce fait, dans l’UE, les constructeurs de smartphones peuvent préinstaller les services essentiels tels que le Play Store sans y préinstaller Chrome ou l’application Google. D’ailleurs, récemment, le constructeur Wiko a lancé un smartphone sur lequel Google est replacé par Qwant.

En plus d’avoir révisé ses licences, Google a aussi annoncé qu’il mettra en avant le choix entre différents moteurs de recherche et différents navigateurs, sur les smartphones Android en Europe.

Cette situation, le navigateur Opera a visiblement l’intention d’en profiter. Comme le rapporte notre confrère Venturebeat, Opera s’est récemment lancé dans une campagne baptisée Escape que le site qualifie d’anti-Chrome afin d’avoir une place plus proéminente dans le paysage numérique européen.

Cette campagne inclut un film court de science-fiction (ci-dessous, en anglais) qui rappelle aux internautes qu’il est possible de reprendre le contrôle sur leurs données numériques.

“Dans un avenir contrôlé par la technologie, une personne cherche une évasion. Ce court métrage de Opera Software explore les questions de choix personnel, de contrôle et de la relation entre les personnes et les technologies qui ont une incidence sur nos vies”, explique le synopsis.

Le “web 3.0” comme argument

Opera n’est pas aussi populaire que Chrome. Pourtant, le navigateur inclut de nombreuses fonctionnalités qui en font un excellent navigateur, pour ne citer que le VPN intégré.

Récemment, Opera a également intégré un portefeuille de cryptomonnaies sur son navigateur Android. Ce portefeuille arrive maintenant sur la version desktop, et elle sera bientôt disponible sur iOS.

En plus de ce portefeuille, Opera supporte également le “web 3.0”, des applications décentralisées qui voudraient remplacer les services actuellement populaires sur la toile.

« Nous souhaitons avant tout fournir aux utilisateurs des navigateurs dotés des fonctionnalités que nous croyons nécessaires pour gérer un Web moderne », a déclaré Jan Standal, responsable marketing d’Opera, cité par Venturebeat. « Nous sommes désormais le seul navigateur majeur à disposer de ces fonctionnalités uniques et notre défi est de sensibiliser les gens, en particulier européens, aux choix qu’ils ont à faire. »

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests