Suivez-nous

Smartphones

Oppo veut aussi concevoir ses propres processeurs

Contrairement à Samsung, Huawei et Apple, Oppo ne conçoit pas ses propres processeurs. Mais cela pourrait bientôt changer.

Il y a

  

le

 

Par

test oppo find x2 pro interface
Oppo Find X2 Pro / © Presse-citron

À l’époque où Xiaomi faisait le buzz dans le monde grâce à ses smartphones tueurs de haut de gamme vendus en ligne, Oppo se focalisait sur les ventes dans les magasins physiques en Chine. Mais petit à petit, la marque s’est fait une place en Europe et en Amérique et Nord. Et aujourd’hui, celle-ci fait partie des principaux acteurs du marché des smartphones. En même temps, Oppo a opéré une montée en gamme de ses produits et a beaucoup investi en R&D. Bientôt, Oppo pourrait même être en mesure de fabriquer ses propres processeurs pour les smartphones.

En effet, contrairement à Samsung, Apple ou Huawei, Oppo ne conçoit pas ses propres processeurs. Par exemple, l’Oppo Find X2 Pro, le nouveau modèle haut de gamme de ce constructeur chinois, utilise le Snapdragon 865 de l’américain Qualcomm, mais pas une puce Oppo.

Mais cela pourrait bientôt changer. En effet, d’après le média chinois Caixing Global, le président d’Oppo, Liu Bo, a confirmé que l’entreprise va développer ses propres processeurs pour ses appareils électroniques afin de pouvoir se différencier. « Nous devons nous attaquer à la technologie des puces et faire de cette technologie le moteur essentiel de notre croissance future », aurait déclaré le chef d’entreprise. Avant cette confirmation, des sources non officielles avaient déjà évoqué ce projet.

Oppo : une indépendance vis-à-vis des puces Qualcomm ?

Et à l’instar d’Oppo, Google voudrait aussi, d’après les rumeurs, concevoir ses propres processeurs pour les smartphones Pixel afin d’avoir des composants plus optimisés pour ses logiciels. Mais pour le moment, cela n’a pas été confirmé par la firme de Mountain View.

En ce qui concerne Oppo, développer ses propres processeurs ne permettrait pas seulement au constructeur chinois de se différencier. Cela devrait aussi permettre à celui-ci d’être moins dépendant de ses fournisseurs, en particulier ceux sur lesquels les USA peuvent avoir un contrôle.

Pour rappel, depuis 2019, Huawei est sanctionné par les États-Unis et de ce fait, celui-ci ne peut par exemple plus préinstaller les applications de Google sur ses smartphones. Et actuellement, Washington veut également menacer l’approvisionnement en processeurs de ce constructeur via de nouvelles sanctions qui impliquent son fournisseur taiwanais TSMC. En effet, bien que TSMC soit une entreprise taiwanaise, celle-ci utilise des technologies américaines pour honorer ses commandes.

Sinon, lors de notre test de l’Oppo Find X2 Pro, nous avons évoqué toutes les qualités de cet appareil qui, au moment où j’écris cet article, fait partie des meilleurs smartphones Android sur le marché.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests