Orangina et le combat de catch qui se transforme en salsa

Orangina dévoile une nouvelle publicité pleine d’énergie et d’humour dans laquelle deux catcheurs mexicains s’affrontent sur le ring avant d’entamer une danse mélangeant Dirty Dancing et de la salsa.

Petit retour en arrière

En 2015, Orangina mettait fin à 7 années de collaboration avec Fred & Farid et confiait quelques mois plus tard sa communication à BETC Paris. La première campagne s’intitulait alors « Shake The World », une manière de rendre hommage et de moderniser le slogan « Orangina, secouez-moi, secouez-moi ! », un petit vestige du patrimoine publicitaire.

La première publicité a été réalisée par Matthijs Van Heijningen et mettait en scène un combat de gladiateurs dans le Colisée, sous une chaleur étouffante. Au moment où l’empereur et le public doivent décider du sort du malheureux perdant, ce dernier fait alors un geste visant à influencer la décision de Néron qui pensait le mettre à mort. À la surprise générale et après avoir bu quelques gorgées d’Orangina, l’empereur laisse la vie sauve au gladiateur, offre de ce précieux nectar au peuple et transforme l’arène en gigantesque piscine pour une fête mémorable.

Quelques années plus tard, la nouvelle campagne d’Orangina et BETC reste dans le même esprit : un combat qui tourne à la fête.

Luchador, j’adore

« Super Lucha » est donc le titre de cette nouvelle campagne de la marque de soda qui propose deux catcheurs mexicains en tête d’affiche. Ces luchadors s’affrontent sans pitié jusqu’à ce qu’à la pause,  le coach donne à l’un d’entre eux de l’Orangina. Sous l’effet de la boisson, le duel se transforme totalement et les deux combattants se mettent à danser une salsa enflammée sur la célèbre chanson de Dirty Dancing « Time Of My Life ».

« Après le succès de notre plateforme Shake the World et du 1er opus Colisée qui a permis à la marque de recruter plus d’1,2 million de foyers en 2017, nous avions à cœur de pousser l’histoire un cran plus loin. Avec « Super Lucha », nous capitalisons sur l’ADN de la marque : le secouement, la surprise et l’humour Et, qui n’a jamais tenté de refaire le célèbre porté de Dirty Dancing ? » explique Marthe Lachaize, Marketing Manager Orangina.

Et quitte à capitaliser, autant le faire à fond : un jeu en ligne a été proposé aux fans afin de gagner le masque de luchador des combattants de la dernière publicité.


Un commentaire

Commenter