Suivez-nous

Auto-Moto

Paris fait la chasse aux voitures trop bruyantes

Pour l’instant, le système est testé dans deux villes de la région parisienne. Mais Paris est au programme pour la lutte contre les nuisances sonores.

Il y a

le

© DR

Il y a quelques semaines, on vous parlait de l’obligation pour les voitures électriques de faire du bruit. Trop silencieuses, ces voitures peuvent au final représenter un danger pour les piétons et les deux-roues dans un environnement urbain. Mais, à Paris, le problème est inverse. Les habitants de la capitale, le savent. Cela peut vite tourner au cauchemar dans certains quartiers. Ce qui explique sans doute le déploiement prochain du radar anti-bruit.

Le bruit, un problème majeur en France

Selon certaines études, la France serait tout simplement le 3e pays au monde dans lequel le bruit représente le plus souvent un problème, après l’Italie et les Etats-Unis. Paris est la seconde ville dans ces classements après Naples.

L’idée est donc de pouvoir sévir contre les véhicules qui font trop de bruit. Un système déjà mis en place à Villeneuve-le-Roi, qui peut identifier les automobiles un peu trop bruyantes. Ces équipements utilisent quatre microphones pour trianguler l’origine d’un bruit et en le lien avec les images d’une caméra vidéo, il est possible d’identifier le véhicule fautif. Il s’agit toutefois là de la théorie. Ce « radar méduse », comme il est nommé, n’est toutefois pas encore équipé d’un détecteur de plaques.

A l’heure actuelle, il est déjà utilisé dans certains quartiers de Paris pour identifier l’origine des bruits et ainsi pouvoir lutter contre les nuisances sonores. Les autorités réfléchissent aussi à la possibilité d’y avoir recours sur les chantiers, afin de protéger les riverains. Pour l’usage sur la route, un premier modèle avait été installé à Saint-Forget dans les Yvelines. Le second vient d’être mis en place à Villeneuve-le-Roi, dans le Val-de-Marne. Le maire de la ville, est aussi le président de l’association Bruitparif.

Il y a des jours où nous recevons à la mairie ou à la police municipale de 50 à 100 coups de fil de gens qui se plaignent. C’est anormal que deux imbéciles sur une mobylette pourrissent la vie de 20 000 personnes en faisant un boucan du diable

explique l’élu dans une interview au Parisien. Encore en phase de test, ces radars ne peuvent pas verbaliser. Surtout, il n’existe pas de législation spécifique à ce problème. Il faudra donc prendre votre mal en patience et sortir les boules Quiès.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Dwalin

    2 septembre 2019 at 16 h 25 min

    Il me semble que des lois existent là-dessus, dans le code de la route (c’est un point du contrôle technique je crois), et aussi d’autre comme le tapage (nocturne ou diurne).
    J’en ai encore un qui passe avec la musique à fond (jamais de la bonne musique bizarrement) et en faisant vroum vroum à l’instant où j’écris ceci. On rêverait d’un tel radar pour les verbaliser, ceux-là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Advertisement RED

Les tests