Le PDG d’Uber quitte le conseil économique de Donald Trump

Il semblerait que la campagne #DeleteUber ait réussi à faire pression sur Travis Kalanick.

Travis Kalanick. By Heisenberg Media [CC BY 2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0)], via Wikimedia Commons

Sous la pression des internautes, le PDG d’Uber, Travis Kalanick, quitte le conseil économique de Donald Trump. L’information a commencé à circuler jeudi soir, puis a été confirmée par un porte-parole d’Uber, rapporte The Verge.

De son côté, le New York Times publie un memo où le PDG annonce la nouvelle à ses employés. « Plus tôt aujourd’hui, je me suis brièvement entretenu avec le président au sujet de l’ordonnance sur l’immigration et de ses enjeux pour notre communauté. Je lui ai également fait savoir que je ne pourrais pas participer à son conseil économique, lit-on. Se joindre au groupe n’était pas supposé être un endossement du président ou de son ordre du jour mais malheureusement, cela a été mal interprété ».

La décision de Travis Kalanick fait suite à plusieurs jours de campagne #DeleteUber sur Twitter

Pour rappel, tout a commencé lors d’une manifestation contre le décret anti-immigration de Donald Trump devant l’aéroport JFK à New York.

Une association de chauffeurs de taxis, en signe de solidarité, a demandé à ses affiliés d’arrêter de travailler sur cette zone pendant une heure. De son côté, Uber a annoncé qu’il bloquait la montée des prix.

« Puisque la hausse des prix augmente le coût pour les passagers lorsque la demande est élevée, la suspension a été perçue par certains comme un moyen d’affaiblissement de la grève de la NYTWA (ndlr, les chauffeurs de taxi) », racontait BuzzFeed.

Plus tard, Uber a expliqué qu’il s’agissait d’une confusion et qu’il n’entendait pas briser la grève des taxis. Le PDG, quant à lui, s’était engagé à aider les chauffeurs et les employés affectés par le décret de Trump. Il devait également profiter de la réunion du conseil économique, qui aura lieu aujourd’hui, pour évoquer le fait que ce décret va affecter des innocents.

Mais tout ceci n’a pas calmé les internautes. Le hashtag #DeleteUber a été lancé le week-end dernier et jeudi, de nombreux twittos annonçaient encore la suppression de l’appli d’Uber sur leurs smartphones.

L’impact de la campagne a été tel que pour la première fois aux USA, Uber a été dépassé en termes de téléchargements par son concurrent Lyft.

Et même après l’annonce du retrait de Travis Kalanick du conseil économiques de Trump, des internautes continuent encore de partager le hashtag #DeleteUber parce qu’il serait déjà serait trop tard.

Sinon, selon Variety, le PDG de Disney, Bob Iger, qui est aussi membre de ce conseil, n’assisterait pas à la réunion.

(Source)


Nos dernières vidéos

Répondre

Send this to a friend