Pendant ce temps il y a en qui bossent

Las Vegas, terre de contrastes. Yeah. Sensation un peu surréaliste de flotter entre rêve et réalité dans une espèce d’oasis fabriquée de toutes pièces. Le rêve c’est Las Vegas, l’architecture démente et le gigantisme de ses resorts, ses piscines à vagues, ses plages et ses lagons artificiels, ses accros aux jeu et tout ce bling

Las Vegas, terre de contrastes. Yeah.

Sensation un peu surréaliste de flotter entre rêve et réalité dans une espèce d’oasis fabriquée de toutes pièces. Le rêve c’est Las Vegas, l’architecture démente et le gigantisme de ses resorts, ses piscines à vagues, ses plages et ses lagons artificiels, ses accros aux jeu et tout ce bling bling largement amplifié par le climat estival qui règne ici. Et cette lumière si particulière qui ne semble définitivement exister que dans l’Ouest américain.

playa

La réalité ce sont les keynotes et présentations Microsoft qui s’enchaînent à un débit digne de celui du Colorado voisin, avec plein de choses passionnantes et d’autres plutôt pointues techniquement. C’est une conférence avant tout destinée aux développeurs et c’est sûrement le seul genre d’endroit où vous entendez le public applaudir des lignes de code. Une ambiance résolument cool et bon esprit mais studieuse, avec du bon barbu en tongs venu de l’Arkansas, où la proportion de Mac users est certainement un peu plus faible que dans les autres conférences informatiques, et celle de Windows Phones un peu plus élevée.

Et au milieu de tout ça, les touristes venus en famille pour goûter aux joies de l’entertainment à la mode US, professionnel jusqu’au bout des faux ongles, ou des buddies débarqués entre potes dans l’espoir secret de se faire un remake de Very bad trip en pire, qui se ressourcent la journée en se faisant griller à petits feux au bord de la piscine grande comme deux stades de foot. Pendant que nous, forçats du live blogging, luttons contre le jetlag dans des salons (trop) climatisés et tamisés du Mandalay Bay à grands coups de café américain par mugs d’un demi-litre, enchaînant avec abnégation les conférences avec l’espoir bientôt envolé de pouvoir profiter un peu du soleil et de la piscine.

keynote

Côté annonces et présentations, la volonté d’ouverture affichée par Microsoft est manifeste. Comme si un vent nouveau soufflait sur l’informatique mondiale, dans laquelle la firme de Redmond, plutôt malmenée par la concurrence ces derniers temps, semble être redevenue un challenger, ou en tout cas se positionner comme tel.

Je vais vous dire un truc mais gardez-le pour vous : j’apprécie de plus en plus ce type d’évènement où l’on rencontre en vrai les gens qui contribuent à construire quelques morceaux de notre petit monde, et à l’énergie salvatrice qui se dégage de tout ce bouillonnement.


Nos dernières vidéos

11 commentaires

  1. +1 pour le cirque de Soleil, à défaut de pouvoir assister à celui en préparation (ils construisent la salle après avoir réalisé la scène !)

  2. comme alexis bravo pour : applaudir des lignes de code.

    Ayant discuté en l’imaginant sans le comprendre un developpeur, effectivement les lignes de code parle …

    au début pour impressionner des potes j avais une image écrite que je reproduisait donc en code … effet garanti… Bon pour draguer ça marche encore pas …

  3. Pingback: Le service de blogs Blogger s'offre un éditeur de template | Presse-Citron

Répondre