Suivez-nous

Tech

PhoneAgent, cette app qui permet d’évaluer les employés jusque dans leur sommeil

Andrew Campbell, professeur au Darmouth College dans le New Hampshire, a développé l’application PhoneAgent. En s’appuyant sur les capteurs situés sur un smartphone et un bracelet connecté, elle permet d’évaluer la performance des travailleurs d’une entreprise.

Il y a

le

© Unsplash

On n’est pas encore dans le roman 1984 de George Orwell mais cette innovation risque d’en faire hurler plus d’un. Andrew Campbell, professeur au Darmouth College du New Hampshire, a mis en place un nouveau système permettant aux employeurs d’évaluer le travail de leurs salariés.

Concrètement cette application dénommée PhoneAgent est basée l’utilisation de capteurs sur le smartphone de l’employé. Cette dernière permet de relever des informations telles que la fréquence de l’utilisation du téléphone, l’activité physique et sa localisation.

Ces données sont par ailleurs croisées avec celles recueillies par un bracelet connecté. L’analyse se fait par le biais d’algorithmes de machine learning qui intègrent les informations passées du salarié. PhoneAgent opère selon une classification tout de même discutable puisqu’elle compare les niveaux de performance connus des travailleurs en les distinguant comme faibles ou élevés, ce qui constitue en soi une sorte de fichage.

PhoneAgent fonctionne, mais l’app est-elle socialement acceptable ?

Andrew Campbell se veut pourtant rassurant sur la portée de sa création. « Cette approche pourrait certainement profiter aux entreprises, mais pourrait également être utile aux indépendants qui cherchent à améliorer leurs performances », nuance-t-il.

Après un an d’étude portant sur 750 travailleurs américains, PhoneAgent aurait été capable de distinguer de manière correcte les prestations des salariés dans 80% des cas. Et les conclusions de cette étude sont par ailleurs assez prévisibles. On constate notamment que les travailleurs les plus performants sont ceux qui utilisent leurs smartphones le moins souvent. Ils ont tendance à plus dormir et sont plus actifs physiquement que leurs collègues. Ils travaillent également davantage le week-end.

Techniquement PhoneAgent semble assez performant et son utilisation du machine learning devrait même lui permettre de s’améliorer encore à l’avenir. Pour autant, la question de l’acceptation sociale d’une telle innovation reste posée. Il n’est pas certain en effet que les travailleurs soient d’accord pour être ainsi espionné seconde par seconde sur leur lieu de travail et jusque dans leur sommeil.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Jimmy Cram

    28 juin 2019 at 23 h 42 min

    Il n’est pas certain en effet que les travailleurs soient d’accord pour être ainsi espionné seconde par seconde sur leur lieu de travail et jusque dans leur sommeil.

    Surtout si l’application est installée sur leur smartphone personnel, du coup il vaut mieux en avoir 2, 1 pour faire croire, et l’autre pour faire 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Advertisement RED

Les tests