Pour Facebook, partager en privé c’est aussi « aimer ». Deux fois.

Facebook compte les liens envoyés par message privé comme des Likes, avec en prime un bug qui compte double. Cela pose deux problèmes : sur la vie privée et sur le gonflement artificiel des « Like ». Explications.

Sur Facebook, vos messages privés sont censés être privés, mais ils ne le sont peut-être pas pour tout le monde. Selon une info débusquée chez Hacker News, une drôle de fonctionnalité serait intégrée à l’algorithme qui enregistre et compte les « Like » Facebook.

Cette fonctionnalité consiste pour Facebook à compter l’envoi d’un message privé contenant un lien vers une page web comme un « Like » sur cette page. Autrement dit, vous envoyez par exemple l’url http://www.presse-citron.net (au hasard bien sûr) à un-e ami-e en message privé et hop, le compteur de Like de Presse-citron s’incrémente de +1.

En fait, Facebook considère que lorsque l’on partage une page, que ce soit en public ou en privé, l’effet est le même : c’est que l’on aime cette page, et cela a pour effet de lui donner plus de valeur. Même si Facebook affirme que cela ne change rien dans l’algorithme général, et que la confidentialité des messages privés n’est en rien affectée par ce comportement, cela peut poser des problèmes de fraude au clic, et induire des comportements de « Likejacking ».  C’est ce qu’ont démontré les gars de Hacker News, qui ont pu faire monter le compteur de Likes d’un site à 1800 en moins d’une heure. Car en plus il y a un bug…

like 2

Faire gonfler son compteur de Like facilement : le bug qui voit double

C’est Ashkan Soltani, rédacteur au Wall Street Journal, qui a détecté ce bug : lorsque l’on partage une URL par message privé, non seulement cela est compté comme un Like (jusque-là tout va bien selon Facebook) mais le compteur s’incrémente de 2 Like. Un bug fâcheux donc, qui permet à n’importe-qui de faire rapidement exploser son compteur. Ashkan Soltani a d’ailleurs mis en place une page de test pour en faire la démonstration. J’ai essayé, et effectivement en envoyant un message privé j’ai vu le compteur passer de 520 à 522, mais je n’ai aucun moyen de vérifier si cette augmentation provient de mon action. J’ai fait un autre test avec cette url http://www.powerpress.fr/ads/steve-jobs-stay-hungry-stay-foolish/ mais là en revanche le compteur s’est incrémenté d’un seul point. Facebook ayant réagi en indiquant que le bug serait rapidement corrigé, c’est probablement déjà le cas, désolé les gars, vous ne pourrez pas faire péter votre compteur aussi facilement.

D’ailleurs, je ne suis pas certain que cela ait été aussi facile que ça. A part dans l’hypothèse où l’on puisse développer un petit script qui envoie tout seul des messages privés incluant un lien vers une page, je ne vois pas bien comment on peut rapidement faire monter son compteur avec cette méthode. D’autre part j’imagine que Facebook détecterait rapidement la manipulation et la fraude, et dans ce cas je ne donne pas cher des comptes de l’auteur des clics et de la page visée. Mais bon, il y a peut-être d’autres possibilités, je ne sais pas.

Côté vie privée, je ne sais pas s’il faut s’émouvoir du fait que des machines et des logiciels scannent nos messages privés. Bien sûr cette idée en fera frémir certains, ce qui est tout à fait compréhensible, mais ceux-là généralement ne sont pas ou plus sur Facebook. Depuis les origines, je n’ai jamais eu le moindre doute sur le fait que tout ce qui transite par ce site (et par d’autres), y compris ce qui est censé être privé, est scanné, voire épluché et disséqué par des algorithmes. Je n’ai jamais cru une seconde que mes messages privés sur Facebook étaient réellement privés, mais cela ne me dérange pas. Il suffit d’en être conscient et de faire avec en étant très parcimonieux sur ce que l’on partage. Tant que ce sont des machines qui officient à des fins statistiques ou pour améliorer le service et sa personnalisation, pourquoi pas après tout.

(source)


18 commentaires

  1. Concernant le caractère des messages privés sur Facebook, je suis tout à fait d’accord avec toi, et je trouve que trop de gens l’oublient. Personnellement, je pars du principe que tout ce qui est mis sur internet (y compris les e-mail) ne sont pas 100% privés. Si j’ai vraiment un truc privé à dire, je pense que le mieux est encore de le faire face à face dans son salon 🙂

    Par contre, pour les algo qui scannent les messages privés sur Facebook, il me semble avoir lu un jour quelque part (oui, je sais, c’est vague…) que ça permettait aussi de détecter des conversations « louches » pour repérer plus rapidement et facilement des prédateurs sexuels par exemple.

  2. Même chose pour moi : on ne remarque que trop d’informations comme celles-ci relatant des « problèmes » pour la confidentialité des données. Mais en même temps, tout le monde veut davantage de sécurité… On ne peut pas avoir les deux !

  3. Le problème de confidentialité avec FB est toujours d’actualité. Cependant, le réseau social est vraiment en train de se transformer en machine commerciale et cela se voit chaque jour: 10 pubs sur les cotés, liens sponsorisés dans les recherches, la publicité sur le Facebook mobile etc. Ton article ne fait que renforcer ce constat. Je me demande juste si les utilisateurs vont rester passif à cela encore longtemps…

  4. « Depuis les origines, je n’ai jamais eu le moindre doute sur le fait que tout ce qui transite par ce site (et par d’autres), y compris ce qui est censé être privé, est scanné, voire épluché et disséqué par des algorithmes »
    Tout à fait d’accord oui. Mais malheureusement, la grande majorité des membres ne se posent pas vraiment cette question pour le moment, et je ne serai pas surpris qu’on voit de plus en plus de scandales éclater sur la base d’informations récoltées sur une personne x via les réseaux sociaux.

  5. Pingback: Facebook tient aussi compte des messages privés pour compter les "Like" | Quoi de neuf sur les réseaux sociaux | Scoop.it

  6. Pingback: Pour Facebook, partager en privé c’est aussi « aimer ». Deux fois. | Veille Techno et Informatique "Autrement" | Scoop.it

  7. Pingback: Facebook tient aussi compte des messages privés pour compter les "Like" | La communication web | Scoop.it

  8. Pingback: Pour Facebook, partager en privé c’est aussi « aimer ». Deux fois. | Mobiles actus, tendance numérique et geek news | Scoop.it

  9. Pingback: Facebook tient aussi compte des messages privés pour compter les "Like" | Social Media - Réseaux sociaux | Scoop.it

  10. Pingback: Facebook tient aussi compte des messages privés pour compter les "Like" | Actu Web, Réseaux sociaux et e-marketing | Scoop.it

Commenter