Si le Bitcoin atteint 200 000$, il rivalisera avec le dollar dixit UBS

La prestigieuse Union des Banques Suisses donne son avis sur le Bitcoin : elle estime qu’il doit atteindre 200 000$ pour pouvoir rivaliser avec le Dollar et être considérée comme une monnaie démocratisée.

Bitcoin

(c) Pexels

Dans la continuité de son rapport sur le Bitcoin de 2017, UBS réaffirme cette année que le manque de stabilité du Bitcoin est un des facteurs principaux l’empêchant de se démocratiser. Elle ajoute à cela les problèmes de régulation mondiaux et de scalabilité. La banque estime que le Bitcoin « ne répond pas aux critères devant être satisfaits pour être considéré comme de l’argent. »

Joni Teves, le responsable en chef des stratégies de placements au sein d’UBS indique que : « Nos résultats suggèrent que dans sa forme actuelle, le Bitcoin est trop instable et encore limité pour devenir un moyen de paiement viable pour les transactions internationales ou une classe d’actifs à part entière. »

Le Bitcoin considéré comme de l’argent : un scénario envisageable

L’équipe d’UBS en charge du rapport note cependant les efforts qui ont été faits en matière de scalabilité et que la régulation autour de l’industrie crypto tend à apparaître. Le Bitcoin pourrait devenir « un mécanisme de paiement viable et/ou une classe d’actifs légitime vers laquelle même les investisseurs les plus conservateurs et traditionnels pourront se tourner. »

L’engouement des clients d’UBS – et plus globalement des banques du monde entier – pour les crypto-monnaies a incité l’institution helvétique à étudier ce nouveau marché. Selon de nombreux analystes, un parallèle entre Paypal et le Bitcoin existe; ce dernier pourrait donc suivre la même tendance que les moyens de paiements en ligne des années 2000.

Bien que le PDG d’UBS n’est pas totalement favorable aux crypto-monnaies, des études de la banque décrivaient le marché comme une bulle spéculative, l’institution financière est extrêmement favorable à la technologie Blockchain. Dans un rapport à ses clients et investisseurs, elle déclarait que « la Blockchain aura probablement un impact significatif ».

Ces rapports et déclarations restent positifs pour l’industrie crypto; démontrant l’intérêt de géants de l’industrie financière mondiale pour les crypto-monnaies, donnant ainsi l’espoir d’une adoption massive par des institutions financières aussi puissantes qu’UBS et leurs clients.


Un commentaire

  1. Bonjour, je sais que le gouvernement Vénézuélien n’a pas bonne presse mais peut être que ce fait pourra ébranler vos certitudes :voici la liste des pays et personnalités qui ont tenté d’échapper à un moment aux pressions du secteur bancaire international qui contrôle le crédit : L’Irak l’Iran, Soudan, Lybie,Syrie ,Cuba, Corée duNord, Somalie Afghanistan….et Vénézuela…..La seule personnalité américaine qui voulut reprendre le contrôle public de la FED fut …Kennedy . Un peu rapide ? non ce sont des faits . Et en effet un usage bien fait des monnaies cryptées peut être une alternative mais il faudra gérer avec finesse les requin sont prêts à investir des centaines de milliards pour continuer à vivre sans travailler de la manne de la spéculation financière sur notre dos à nous les petits terriens (1000 milliards sont détournés par …an en Europe vers les « paradis fiscaux », source …Bercy) . La FED est un organisme prive je vous le rappelle ….

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.