Suivez-nous

Internet

Pour un internet plus rapide et plus sécurisé, Cloudflare, Google et Mozilla testent HTTP/3

HTTP/3 permettra d’avoir des connexions plus rapides, plus fiables et plus sécurisées entre les serveurs des sites web et les navigateurs des internautes.

Il y a

  

le

 

Par

Internet, développeur, du code informatique sur un laptop, saisie, clavier, bureau, travail
© Free-Photos (via Pixabay)

Puisque la façon dont nous utilisons internet, et les types de contenus consommés évoluent, les technologies qui permettent de transporter les informations entre serveurs et clients doivent s’adapter. Et grâce à quelques acteurs du web, dont Cloudflare, Google et Mozilla, on pourrait bientôt profiter des avantages du http/3.

Pour rappel, le protocole http ou « HyperText Transfer Protocol » est celui qui permet la communication entre serveurs et clients (comme les navigateurs web). Et le https/3 est une nouvelle itération de ce protocole, dans lequel tout a été révisé pour que la technologie soit plus adaptée à la façon dont nous nous connectons aujourd’hui. Cloudflare, l’un des promoteurs de cette nouvelle norme, décrit https/3 comme étant « la nouvelle norme pour le Web, permettant des connexions plus rapides, plus fiables et plus sûres aux points de terminaison Web tels que les sites Web et les API. »

Un pas de franchi ?

Bien évidemment, pour que cette norme ait un impact sur l’expérience des internautes, il faut que celle-ci soit supportée par les sites web (serveurs) ainsi que par les clients (notamment, les navigateurs). Et la bonne nouvelle, c’est que Cloudflare, Google Chrome et Mozilla Firefox prévoient de supporter http/3.

De son côté, Cloudflare permet maintenant aux éditeurs de sites web qui utilisent ses services d’activer le support de http/3 (en s’enregistrant sur une liste d’attente). Et du côté des navigateurs, Chrome Canary (une version test) supporte le nouveau protocole. Quant à Mozilla, il a aussi l’intention de proposer le nouveau protocole sur une version test « nightly » de son navigateur Firefox.

Pour le moment, http/3 est donc encore une technologie expérimentale. Mais avec l’engagement d’importants acteurs du web pour ce nouveau protocole, son adoption côté serveur et côté client pourrait se faire plus facilement, une fois que la norme sera finalisée.

« Nous sommes ravis de prendre en charge HTTP / 3 et de permettre à nos clients de l’expérimenter pendant que les efforts de normalisation de QUIC et de HTTP / 3 sont toujours en cours. Nous continuerons à travailler aux côtés d’autres organisations, notamment Google et Mozilla, pour mettre au point les normes QUIC et HTTP / 3 et encourager leur adoption à grande échelle », écrit Cloudflare.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests