Suivez-nous

Smartphones

Pourquoi Huawei ne déploiera pas de smartphones avec HarmonyOS cette année

Huawei a annoncé qu’il ne prévoyait pas de dévoiler de smartphones équipés de son nouveau système d’exploitation HarmonyOS. Le constructeur explique pourquoi.

Il y a

le

Photo Huawei P30 Pro
© Presse-citron.net

Si Huawei a levé le voile sur son nouveau système d’exploitation il y a quelques semaines, le constructeur chinois a précisé qu’il ne prévoyait pourtant pas de sortir un smartphone équipé de l’OS cette année, —et jusqu’à ce que les tensions avec les USA soient réglées.

Pour l’instant, Huawei veut voir HarmonyOS comme un plan B

En effet, le vice-président de Huawei s’est exprimé sur le sujet en déclarant qu’il s’en tiendrait pour l’instant à l’utilisation d’Android, le système d’exploitation d’Android. En conséquence, aucun smartphone équipé de HarmonyOS ne sortira cette année, sauf si la firme chinoise y est contrainte par les sanctions américaines.

Lors d’une conférence qui s’est tenue à New York, Vincent Yang, le vice-président, a indiqué que Huawei souhaitait « maintenir un standard, un écosystème ». Cela fait sens en ce que le déploiement de HarmonyOS risquerait d’augmenter de façon conséquente la charge de travail de la firme et de la faire travailler à la fois sur Android et sur son propre OS. Il paraît donc plus logique d’attendre et de prendre le temps de se préparer à un lancement en bonne et due forme.

Pour l’instant, il faut donc plutôt considérer HarmonyOS comme un plan B auquel l’entreprise pourra se référer en cas de problèmes avec les États-Unis, mais non comme un produit prêt à être lancé sur les smartphones du groupe. De la même façon, l’OS n’est certainement pas encore en mesure de prendre en charge les applications, une étape conséquente qui demandera aussi du temps à la firme et aux développeurs.

Malgré tout, il faut prendre en compte le fait que les tensions entre Huawei et les USA sont fortes, malgré le fait que le pays ait récemment accordé un nouveau délai à la société chinoise. Durant 90 jours, elle pourra encore faire du commerce avec les entreprises américaines, mais cela ne l’empêche pas d’être inscrite sur la liste noire des entreprises susceptibles de poser problème à la sécurité nationale des États-Unis.

Reste à savoir si, et comment, la situation entre les deux entités se décantera dans les mois à venir. Si les relations de ces dernières venaient à s’étioler encore plus, Huawei devrait se poser la question de déployer son nouvel OS plus vite que prévu.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Advertisement RED

Les tests