Suivez-nous

Cinéma

Pourquoi le créateur de The Boys a un problème avec les films Marvel

Entre univers de super-héros, on ne se fait pas vraiment de cadeaux. Mais, dans le cas du co-créateur de la série The Boys, la raison de ce désamour est pour le moins particulière.

Il y a

  

le

 
The Boys un vent d'hémoglobine sur le monde des super-héros
© Amazon Prime Video

On en a eu l’illustration à plusieurs reprises ces derniers mois. Les films de super-héros et notamment ceux de Marvel, ne plaisent pas à tout le monde, notamment dans le monde du cinéma. Même en France, Vincent Cassel avait ainsi apporté sa pierre à ce débat particulièrement stérile. Mais cela n’empêche pas le genre de continuer à être particulièrement prolifique, tant au cinéma que du côté des séries. Au-delà de Marvel et DC Comics, on trouve aussi des itérations du genre en Indonésie avec Gundala, du côté de HBO Max et bien sûr chez Amazon Prime Video avec The Boys, la série du moment. Mais, visiblement, même parmi les adeptes, les critiques sont encore nombreuses.

The Boys et le mythe du sauveur

C’est Eric Kripke, le showrunner de The Boys et co-créateur de la série qui s’est confié sur le sujet dans une interview accordée à The Hollywood Reporter. Après avoir notamment précisé qu’il adorait aller voir les films de Marvel au cinéma et les juge souvent très bien réalisés et particulièrement bien écrits, il a tout de même un très gros reproche à leur faire.

Mon problème avec eux, ce ne sont pas les films eux-mêmes, mais c’est qu’il y en a trop au bout du compte.

Mais au-delà de la saturation, il dresse un lien entre Marvel, le mythe du sauveur et Donald Trump.

Je ne veux pas exagérer les choses ou être trop dramatique, mais à mon sesn, c’est un peu dangereux de former une génération entière à cette idée qu’on peut attendre que quelqu’un de fort vienne vous sauver ! C’est comme ça que vous vous retrouvez avec des gens comme Trump et des populistes au pouvoir. Des gens qui disent : ‘Je suis le seul à pouvoir le faire, ça doit être moi…’

De ce point de vue, il considère d’ailleurs The Boys comme un véritable « correctif », permettant de rétablir l’équilibre. A titre plus personnel, on s’inquiète aussi de faire face à une véritable overdose. Entre un programme déjà chargé et les décalages, on pourrait bien être super-saturés.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests