Suivez-nous

Mobilités Urbaines

Pourquoi Lime, Bird et autres retirent d’urgence leurs trottinettes des rues de Miami

Les opérateurs de mobilité électrique sont priés par les autorités de retirer leurs trottinettes des rues de plusieurs villes de Floride en raison de l’ouragan Dorian en approche.

Il y a

  

le

 

Par

Trottinette Lime
© Lime

Bientôt les trottinettes volantes ? Cela pourrait ressembler au dernier fantasme d’Elon Musk, mais en l’occurrence il est plutôt question de météo, et c’est du sérieux. L’ouragan Dorian approche du sud des USA et c’est encore une fois toute la péninsule de Floride qui se prépare à en faire les frais. Mais il y a une nouvelle donne depuis les précédents cyclones qui ont frappé la région : les trottinettes électriques et vélos en libre-service dont le nombre a explosé au cours des derniers mois. Les villes de Miami, Orlando, Fort Lauderdale et Tampa découvrent à cette occasion une nouvelle urgence à gérer : celle de retirer les bicyclettes et les scooters de leurs rues. Si ce n’est pas fait, les engins de location en libre-service pourraient être propulsés par les vents violents, se transformant ainsi en projectiles particulièrement dangereux pour les personnes et les biens.

Miami a exigé que toutes ces entreprises de mobilité retirent leurs produits de la rue avant vendredi midi, selon Bloomberg. Tampa n’a pas encore émis de demande de renvoi, mais si elle le fait aussi, les entreprises concernées auront douze heures pour s’y conformer. Lime, Jump, et Bird ont indiqué qu’ils sont prêts à agir dans ce sens dans toutes les villes dans lesquelles ils opèrent

Les trottinettes, des projectiles en puissance

Au total, Lime possède environ 1500 trottinettes électriques à Miami, Fort Lauderdale et Tampa, ainsi qu’environ 500 vélos à Orlando. Une équipe au sol collecte les scooters et les vélos pour les stocker dans un entrepôt pendant que la tempête passe, a expliqué un porte-parole. Lime respectera la date limite de Miami à midi et prévoit de faire enlever ses vélos d’Orlando d’ici samedi midi.

Ce n’est cependant pas le premier ouragan pour Lime puisqu’en en août 2017, l’opérateur a retiré sa flotte de bicyclettes avant l’arrivée d’Irma. Les ouragans ne sont pas vraiment surprenants en Floride, a fait remarquer le porte-parole, de sorte que l’entreprise a des plans pour quand ils se produiront.

En revanche, c’est une situation inédite pour Jump. La société, acquise par Uber en 2018, exploite 250 trottinettes à Miami et 300 à Tampa. L’entreprise a indiqué dit qu’elle respectera l’échéance de Miami et qu’elle pourrait aussi retirer ses machines des rues de Tampa, selon la trajectoire prévue de la tempête.

Bird précise qu’elle est « la seule à surveiller les conditions en Floride ». Leur réaction à l’ouragan pourrait inclure une pause du service lorsque le temps ne permet pas de rouler en toute sécurité, et peut parfois conduire à retirer les trottinettes de l’espace public pendant les périodes de mauvais temps, comme les ouragans.

Lyft, Spin et Bolt, qui opèrent tous à Miami, n’ont pas répondu pour le moment. Il pourrait bien voler des trottinettes dans le ciel de Floride…

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Rj

    30 août 2019 at 14 h 49 min

    Vous écrivez « Scooters » à tout bout de champ. Il faut évidemment lire « trotinettes » (qui en anglais se dit… Scooters)(🙄).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests