Le premier touriste lunaire n’anticipe pas un entraînement « trop dur »

Yusaku Maezawa, le premier touriste lunaire de la compagnie SpaceX a révélé qu’il serait prêt pour son voyage dans l’espace, précisant que l’entraînement ne devrait pas être « trop dur ».

Elon Musk et touriste Yusaku Maezawa SpaceX

Elon Musk et Yusaku Maezawa © Chris Carlson/AP/SIPA

Lors d’une conférence qui s’est tenue à Tokyo, le premier touriste lunaire de la compagnie SpaceX a annoncé qu’il serait prêt pour son voyage. Pour se faire, il est prévu qu’il participe à un entraînement lui permettant de maintenir sa forme physique.

Le milliardaire semble confiant, puisqu’il a déclaré : « Nous n’avons pas encore décidé quelle formation je vais devoir suivre, mais Elon Musk m’a dit que cela ne devrait pas être trop dur ». Il a également confié qu’il trouverait le temps de s’atteler à la tache jusqu’à ce que le voyage ait lieu : « Je ne travaille pas du matin au soir. Je vais au bureau trois à quatre fois par semaine et j’essaie de rentrer chez moi au bout de six heures ».

Un entraînement « pas trop dur » pour le premier touriste ?

Une fois de plus, Yusaku Maezawa a déclaré qu’il vivait cette aventure comme la réalisation d’un rêve d’enfant. Lors de la conférence, il a déclaré avec émotion : « Avant, j’étais connu comme ‘Maezawa, le type qui est dans la mode’, et maintenant je suis devenu ‘Maezawa, celui qui va sur la Lune’ ». Le touriste lunaire précise que l’idée de s’approcher de la Lune pour contempler la Terre lui met « les larmes aux yeux ». Pour rappel, personne n’a fait le tour de la Lune depuis 1972, date à laquelle le programme Apollo a pris fin. Au total, seuls 24 hommes ont effectué un tel voyage.

> Lire aussi :  Le milliardaire Yusaku Maezawa et des artistes seront les premiers touristes de SpaceX

Pour l’instant, le voyage est prévu pour l’année 2023, mais il est possible que la date soit repoussée d’ici là. Le milliardaire prendra place dans la fusée Big Falcon Rocket (BFR), un appareil dont la construction n’est pas encore terminée et qui n’a donc pas été testé par SpaceX. Concernant la demie-douzaine d’artistes qui fera partie du voyage, Yusaku Maezawa a précisé : « Je veux emmener des créateurs très divers, aux sensibilités diverses et venant de divers endroits du monde […] Je veux convier des gens qui ont l’envie très forte de contribuer à rendre le monde meilleur grâce à leurs œuvres ».


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.