Suivez-nous

Applications

Primaire démocrate : l’utilisation d’une application de transmission des résultats fait polémique

Les questions de cybersécurité s’invitent une nouvelle fois dans la campagne présidentielle.

Il y a

  

le

 
democrate
© Unsplash / Vidar Nordli-Mathisen

Le jour J approche à grands pas. Lundi prochain, la primaire démocrate commence formellement avec le caucus de l’Iowa qui sera un des moments très importants de la campagne présidentielle. Les préparatifs vont bon train depuis quelques semaines et une polémique est apparue au sujet d’une application utilisée dans le cadre du vote.

Concrètement, cette dernière sera utilisée par les organisateurs pour faire remonter les résultats circonscription par circonscription. C’est un moyen de calculer et de communiquer au plus vite les délégués attribués à chacun des candidats. L’utilisation de cet outil est problématique car selon des experts en cybersécurité, il pourrait être la cible potentielle de piratages.

Les démocrates préfèrent être prudents

Citée par NBC News, Kiersten Todt, directrice générale du Cyber ​​Readiness Institute, n’y va d’ailleurs pas par quatre chemins. Selon elle, les téléphones pourraient être hackés « en un clin d’œil. » Autre risque à envisager : des pirates pourraient prendre pour cible les serveurs de l’application et tenter de perturber la soirée électorale.

Les démocrates se refusent à donner le nom du concepteur de leur système mais insistent bien sur le fait qu’il sera bien sécurisé. Des sauvegardes papiers des résultats seront également mises en place. Une ligne d’assistance électronique sera par ailleurs là pour aider les responsables locaux en cas de difficulté.

Interrogé par nos confrères de NPR, Troy Price, le président des démocrates dans l’Iowa, s’est voulu rassurant : « En tant que parti, nous avons pris cela très au sérieux et nous savons à quel point il est important pour nous de garantir la sécurité de notre processus et de protéger son intégrité. Nous voulons nous assurer que nous ne transmettons pas d’informations qui pourraient être utilisées contre nous. »

Cette nouvelle polémique illustre en tout cas à quel point la sécurité des données est devenu un enjeu primordial. Les interférences survenues lors de la campagne 2016 et notamment les piratages qui ont touché la campagne d’Hillary Clinton, sont là pour nous le rappeler.

Antivirus Bitdefender Plus
Par : Bitdefender
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *