La publicité Nike qui devient plus violente chaque fois qu’on la regarde

Pour nous inciter à nous dépasser, Nike a dévoilé une publicité déclinée en 10 versions qui monte un peu plus en intensité à chaque fois.

Quand on parle du Canada, on a tous une idée en tête : le grand froid et la gentillesse. Pour briser cette image du canadien trop gentil, Nike a créé une campagne publicitaire qui nous invite à repousser nos limites.

Un spot publicitaire à revoir 10 fois

Dans une vidéo publicitaire de 90 secondes, la marque de sport cherche à casser les stéréotypes sur les canadiens en dévoilant une nouvelle facette de leur tempérament.

La publicité commence avec un zoom sur un jeune homme vêtu d’une tenue de sport signée par la marque à la virgule qui sort de sa maison pour faire un jogging. Très sympathique avec sa voisine, il se met à courir en renversant quelques poubelles, respectant l’arrêt au passage piétons ou encore en donnant son bonnet à un chien qui semble avoir froid puis sa course se transforme rapidement en véritable parkour. Enfin, il arrive à l’aréna de hockey où il se montre au premier abord très cordial avec les autres joueurs… jusqu’à ce que le match débute : il n’hésite alors plus à bousculer chaque joueur jusqu’à ce qu’il marque un point.

La spécificité de cette publicité est qu’elle comporte 10 versions et les dégâts deviennent de plus en plus importants. Le coureur devient de son côté de plus en plus « violent » avec son environnement et on voit aussi nouveaux personnages faire leur apparition. Le jeune homme court de plus en plus vite et se donne à fond.

Plus que « Just do it »

En montrant que les canadiens, réputés pour leur gentillesse, ne sont pas là pour plaisanter lorsqu’il s’agit de sport, l’objectif de Nike à travers cette campagne est de nous inciter à dépasser nos limites.

La vidéo a été tournée à Vancouver et mise en œuvre par Keith McCarthy en partenariat avec Wieden + Kennedy. De nombreux personnages connus dans le monde du sport y sont présents. Citons entre autres deux snowboarders, Spencer O’Brien et Mark McMorris, Bo Horvat des Canucks de Vancouver ainsi que Melissa Bishop, une coureuse spécialisée dans les 800 mètres.


Un commentaire

Commenter