Suivez-nous

Navigateurs

Quand Google Chrome garde des données sur un homme mort

Google Chrome se révèle trop intrusif de façon régulière. Beaucoup trop même si on en croit cette nouvelle affaire.

Il y a

le

Logo original de Google Chrome
© DR

Google n’est  pas l’entreprise la plus respectueuse de la vie privée que l’on peut trouver dans la planète tech. Bien sûr, ce n’est probablement pas la pire non plus. Officiellement, l’entreprise veut faciliter la gestion des données personnelles, mais cela n’empêche pas certains utilisateurs de vouloir prendre des mesures drastiques pour les protéger. Le témoignage de Joe Toscano, publié dans Forbes ne risque pas forcément d’arranger les choses.

Google Chrome et les données invisibles

L’auteur explique donc qu’il lutte depuis longtemps afin de s’assurer de pouvoir choisir ce que Google sait sur lui, notamment sur ses informations personnelles. Mais il s’est rendu compte d’une première information qu’il n’avait jamais réalisé. Si Google Chrome peut garder vos mots de passe, il retient aussi les sites et applications sur lesquels vous ne voulez pas que votre mot de passe soit retenu. Une liste que vous pouvez trouver en cliquant ici. Or, il n’avait jamais autorisé la sauvegarde de ces données.

Sa seconde étape a concerné l’étape des adresses (consultable ici), des endroits où il s’était rendu, où bien qu’il avait rentré dans son navigateur Google Chrome. Mais aussi d’autres, comme par exemple concernant sa famille. Dans le lot, sa grand-mère qui n’a pas internet, ou son grand-père qui était mort quelques mois plus tôt. Mais Google connaissait leurs noms complets avec les initiales, leurs adresses… Des informations qu’il n’avait parfois même pas complètement ! Des données entrées en majuscules, permettant selon de confirmer que les informations avaient été scrapées par une IA.

Selon lui, ces informations auraient été collectées par une autre entreprise et vendues à Google. Mais comment ont-elles ensuite été liées à son propre compte ? Ils possèdent un nom de famille différent et celui-ci n’utilisait pas d’outil de géolocalisation. Le mystère reste pour l’instant entier… A vos pronostics. Dans tous les cas, c’est effrayant…

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

3 Commentaires

3 Commentaires

  1. Patrick

    9 septembre 2019 at 9 h 33 min

    Joe Toscano s’étonne de la captation de données par Google, mais moi je m’étonne surtout qu’il continue d’utiliser Chrome.

    Quelqu’un qui utilise les services de Google pour naviguer, alors qu’il existe des navigateurs comme Firefox qui sont respectueux de la vie privée, pour moi c’est un tartuffe.

    Je suis sûr qu’il utilise aussi les Google sheete, Facebook et compagnie, alors qu’il existe framasoft et toute une gamme de services identiques respectueux des données. Pourquoi ne fait-il pas la promotion de ces outils ? Pourquoi ne les utilisent-ils pas ?

    • Jimmy Cram

      9 septembre 2019 at 20 h 53 min

      Très bon, Patrick, complètement d’accord.

      au fait, je me suis fait incendier méchamment après avoir écrit « neuneu » sur un site où le sujet parlait de spams et autres, et que je comprenais pas comment les gens peuvent en avoir encore, tout ça pour dire que de traiter quelqu’un de tartuffe, est-ce que ça a le même effet que neuneu ?

  2. Fabro

    9 septembre 2019 at 17 h 10 min

    Ce qui est certain, c’est que la faute revient à Huawei qui a collecté les informations, les a transféré au gouvernement chinois qui les a ensuite à la CIA, ou alors là CIA a tout espionné et s’est fait pirater???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publication recommandée

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests