Suivez-nous

Applications

Quatre mois après son lancement, l’application StopCovid ne convainc toujours pas

StopCovid peine à séduire les français, présentant un retard face à l’adoption d’un service similaire chez les britanniques et les allemands.

Il y a

  

le

 
StopCovid
© Presse-citron.net

Au mois de juin, le gouvernement français indiquait que l’application StopCovid était désormais disponible au téléchargement sur iOS et Android. Les autorités avaient alors pour objectif de prévenir les utilisateurs ayant été en contact avec des personnes ayant contracté le coronavirus. Basé sur la technologie Bluetooth, le service de suivi des contacts s’appuie sur un protocole centralisé, une solution qui a été choisie après de nombreux débats et une confrontation avec Apple.

Moins d’un jour après sa sortie, StopCovid atteignait les 600 000 téléchargements. Cela laissait à supposer que l’application allait rencontrer un franc succès dans les semaines et les mois suivant son lancement. Mais cela ne s’est pas produit. Fin août, elle comptait 2,3 millions de téléchargements… Pour 72 notifications seulement.

Par la suite, le secrétaire d’État chargé de la Transition numérique, Cédric O a reconnu un manque de pédagogie en indiquant que tous les gens n’avaient pas compris l’utilité de l’application.

2,2 millions d’utilisateurs actifs pour StopCovid

L’heure est encore au bilan pour StopCovid, quatre mois après son lancement. Une fois de plus, les résultats ne sont pas très flatteurs —sachant que le Premier ministre lui-même, Jean Castex, a déclaré il y a peu qu’il n’avait pas installé l’application. À la télévision, il avait admis : « Oui, je pousse les Français à le faire, mais je ne l’ai pas fait ».

Fin septembre, seuls 6 512 QR Codes de dépistage avaient été transmis par les utilisateurs à la plateforme en France pour 434 notifications contre 1 169 QR Codes début septembre.

Actuellement, StopCovid compte environ 2,2 millions d’utilisateurs actifs, ce qui représente 3% de la population en France. Autant dire que le succès est moindre par rapport à des services similaires lancés dans d’autres pays européens. En Angleterre et au Pays de Galles, l’application NHS Covid-19 a atteint les 12,4 millions de téléchargements en quatre jours, tandis que la version allemande Corona-Warn-App dépasse les 20 millions d’utilisateurs après trois mois.

On le rappelle, les britanniques, les allemands ainsi que les italiens ont choisi la solution mise en avant par Google et Apple, ce qui n’est pas le cas de la France —qui a proposé développer un service maison.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. uzuhu69

    5 octobre 2020 at 14 h 31 min

    Le problème de cette appli, c’est que par exemple sur un oneplus, impossible de la maintenir active. Oneplus etant tres agressif, il kill l’appli et il faut refaire la config donc aucun intérêt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests