Revenus publicitaires et Presse-citron

Comme le sujet est revenu récemment sur le devant de la scène, on me pose régulièrement la question, dans les commentaires ici ou ailleurs, par email ou de vive voix, de l’intégration du chiffre d’affaire généré par la publicité dans les blogs en général et dans Presse-citron en particulier. J’avais déjà expliqué en détail le

Comme le sujet est revenu récemment sur le devant de la scène, on me pose régulièrement la question, dans les commentaires ici ou ailleurs, par email ou de vive voix, de l’intégration du chiffre d’affaire généré par la publicité dans les blogs en général et dans Presse-citron en particulier.
J’avais déjà expliqué en détail le fonctionnement des revenus tirés de la publicité.
Je vous invite à vous y référer, sachant qu’il est bien sûr inexact d’utiliser l’expression "revenus publicitaires", car il s’agit non pas de revenus (ce qui laisserait entendre que c’est du salaire direct) mais de chiffre d’affaire, avec toutes les déductions que ceci implique.
A lire : Petite précision sur les revenus tirés de la publicité.

Ralala, le français et le fric, faut passer son temps à se justifier (ou à s’excuser)…


24 commentaires

  1. "Ralala, le français et le fric, faut passer son temps à se justifier (ou à s’excuser)…"
    A vrai dire tu es un des rares à en parler librement, donc c’est normal qu’on te pose la question, non ?

  2. de plus quand une de tes sources de revenu est issu de la passion des autres cela emmerde tout le monde 😉 je connais cela professionnellement depuis 30 ans maintenant … C’est drole on ne critique pas les footeux qui sont remunéré alors que leurs talent est issu comme pour moi d une passion devorante …

  3. Dans votre cas il faut parler de chiffre d’affaire, mais dans le cas d’une personne n’ayant pas d’entreprise, utilisant Google Ads… ce n’est pas non plus un revenu ?

  4. Il faut dire que le petit monde des webmaster a bien des soucis avec ces histoires de revenus, pub, adsense et compagnie. Pour un grand nombre de webmaster de l’ombre, ces gains sont des "revenus" car ils ne savent pas comment déclarer. Pour des petits gains (autour de 100 euros par mois par exemple), rien n’existe pour être dans le bon droit.
    tout cela encouragé a demi-mot par des services comme Zlio qui permettent de gagner de l’argent avec des pseudo boutiques sans aborder le delicat sujet de la declaration des gains…

    Bref, tout ça pour dire que l’on peut élargir le debats a la différence entre pros (et ses guirlandes de charges) et pas pros… ("mais pourquoi une webagency prends 4000 euros pour faire mon site alors que mon voisin m’a dit qu’en rentrant du college il le ferait pour 150 Euros ?"…)

  5. Bravo, continue ! pro ou pas pro, le vrai débat c’est "doit-on stigmatiser ce qui, plus malin que les autres, réussisse voir gagnent de l’Argent ! Moi, j’éprouve de la joie à te lire une fois toutes les semaines, alors continue, gagne un max et n’écoute pas les autres, au pire ils sont jaloux…….. Les français et l’argent…..

  6. >Eric: tout dépend tout simplement du nombre d’affaires (et j’espère pour toi que tu en comptes plus d’une 😉 )
    Sinon, je trouve cela parfaitement légitime que tu monétise ce blog et les autres sites fournissant un contenu gratuit que tu peux éditer. Le tout c’est que la pub ne soit pas envahissante (je n’ai pas souvenir d’avoir vu des popups roses bonbons flashants jaunes ici, ni même les flashs qui s’agrandissent quand on a le malheur de trop en approcher la souris… je ne puis tolérer ces deux espèces de pubs) et je n’ai pas eu l’impression que ça soit le cas jusqu’à maintenant.

  7. On ne peut que louer ton initiative. Ca répond franchement à certaines questions (pas les miennes, en fait).
    D’un autre côté, à plus petite échelle, je peux te dire que ma famille imagine que je suis riche. J’ai beau remettre les pendules à l’heure une fois par an. je reste le "riche" de service.
    En gros, une fois par an, c’est pas de trop.
    Tu devrais même t’aligner sur le changement d’heure officiel en octobre et en mars, ce sera plus propice aux rappels.
    😉

  8. C’est clair que la différence chiffre d’affaire et revenu réel est assez hallucinantes..

    Dommage que le statut spécial dédié a Internet promis par N. Sarkozy pendant la campagne ne soit plus à l’ordre du jour..

  9. je vais te dire un truc qui va te paraître insensé. Peut-être, y-as-tu déjà pensé !?
    Tu devrais lancer un sondage pour savoir si des internautes seraient prêt, sans forcement te rémunérer, à te recevoir dans des soirées, ou tout simplement t’inviter pour un repas afin de discuter ou/et partager ton savoir faire et tes idées.
    T’as peut-être pas le temps, ou tout simplement pas envie. Mais étant donné que tu as, on peut le dire sans se mentir, "pignon sur rue" dans la blogsphère, ça peut être enrichissant de rencontrer des gens qui te lisent. Savoir, ce que les gens aiment, n’aiment pas et pesent de tes billets.
    Les romanciers/écrivains s’affichent régulièrement pour des séances de dédicaces, alors pourquoi pas toi ? Vu le nombre d’articles que tu diffuses chaque mois, tu peux facilement rivaliser.

  10. bravo pour la non-publication du publi-redac-pourrit monabanq!!!

    Aujourd’hui, je l’ai vu dans 4 billets identiques…

    Ca la fout mal pour les-dits blogueurs! :-/

  11. Franchement, félicitation si tu arrives à faire comprendre à tout tes visiteurs qu’il est légitime d’être payé pour un travail (que ce soit une passion ou non).

    Perso ça doit faire 4 ans que j’explique ça à mes internautes, et il y a toujours un groupe pour dire que je m’enrichie sur eux. Mais de l’autre côté, ils vont trouvés ça normal d’appeler pour pouvoir nourrir leur cochon virtuel… Allé chercher à comprendre.

    Et donc je confirme, c’est assez hallucinant la différence entre CA et salaire … Tu rajoutes à ça le comptable (quand tu as bcp de factures à gérer), le coût d’une fiche de paye, l’hébergement, la myriade de charges divers et le réinvestissement. Tu peux faciliment divisé par 4 ou 5 entre CA et salaire net.

  12. Pourtant assez impliqué dans l’univers d’internet, y’a quelque chose que je ne comprends toujours pas.
    Personnellement, je n’ai cliqué dans ma vie cybernétique seulement que 2 fois sur un lien publicitaire. Mieux, je ne les vois même plus sur les pages. A croire que mon cerveau possède un anti-pub intégré qui ne permet de lire uniquement que le contenu utile d’une page.
    Soit, il ne faut pas faire de son cas personnel une référence… Mais quand même !

    Mon interrogation est donc la suivante :

    Les lecteurs de blogs et particulièrement ceux de Presse-Citron cliquent-ils vraiment sur ces liens publicitaires ? Si oui, souvent ? Utilisent-ils par la suite le produit mis en avant par la pub (achat pour un produit commercial ou utilisation d’un service gratuit) ?

  13. il y a à mon avis plusieurs sortes d’internaute.

    Déjà il faut identifié les webmasters, ou du moins les passionnés du web. Ceux-là identifieront bcp plus facilement les pubs au point de ne pas les voir (sauf pub très intrusif).

    Il faut ensuite identifier les habitués (qui cliquent beaucoup moins) et les visiteurs occasionnels (qui ne savent pas où se trouvent les pubs et ont tendance à cliquer plus que les autres).

    Et il y a le reste, ceux qui ne voit même pas qu’il s’agit de pub (et il y en a plus que ce qu’on peut le croire). Et pour ceux-la, on peut identifier un pourcentage comme tout autre publicité qui sera touché par la pub. Et encore sur ceux-la un pourcentage qui utilise effectivement le service ensuite.

    Heureusement que ça se passe comme ça, sinon beaucoup de sites devraient fermer …

  14. La logique du francais de base :
    "il est riche, il a surement du voler cet argent ! il est riche mais sportif… c’est normal !"
    (bon je raccourcis un peu mais c’est souvent ca)

Répondre