Samsung ordonne l’arrêt des ventes du Galaxy Note 7

Même les Galaxy Note 7 de remplacement doivent être éteints.

explosion-galaxy-note-7

Le Galaxy Note 7 devait être le smartphone avec lequel Samsung allait défier Apple et son iPhone 7. Il devait également s’agir du smartphone qui allait complètement lui sortir la tête de l’eau, après avoir vu ses profits baisser durant de nombreux trimestres consécutifs.

Mais finalement, le Note 7 a coulé Samsung

Présenté il y a quelques semaines, la nouvelle phablette a été acclamée par la communauté tech. Mais peu de temps après le début de sa commercialisation, des explosions de batteries ont été signalées par les médias.

Samsung a alors organisé un rappel des 2,5 millions d’unités vendues ainsi qu’un programme d’échange. Mais récemment, on a découvert que même les unités de remplacement, celles qui sont supposées ne plus être affectées par le défaut de fabrication au niveau de la batterie, peuvent aussi exploser ou prendre feu.

Hier, le géant sud-coréen a annoncé qu’il allait « ajuster » la production de ce smartphone afin d’assurer la qualité des unités produites.

Mais il semblerait qu’en réalité, le constructeur ait décidé de suspendre la production. C’est du moins ce qu’affirmait l’agence de presse coréenne Yonhap qui citait le responsable d’un fournisseur de Samsung.

Aujourd’hui, on apprend d’ailleurs que Samsung a aussi décidé d’ordonner un arrêt global des ventes du Note 7. « Samsung va demander à tous les partenaires mondiaux d’arrêter les ventes et les échanges du Galaxy Note 7 », lit-on dans un communiqué de l’entreprise.

Et à ceux qui ont déjà acheté son smartphone, il demande de l’éteindre, d’arrêter de l’utiliser et de profiter des « voies de recours possible », qu’il s’agisse de la première version ou de la version de remplacement. En d’autres termes, Samsung est en train de faire un second rappel du Galaxy Note 7 (sans utiliser le mot dans son nouveau communiqué).

Aux Etats-Unis, deux des principaux opérateurs n’ont pas attendu ce communiqué pour arrêter la vente du Note 7. Et le régulateur des transports aériens a publié un avis demandant aux passagers de ne pas allumer, utiliser ou bien charger ce smartphone dans les avions, même s’il s’agit d’une unité de remplacement.

Si le premier rappel du Note 7 avait déjà beaucoup écorné la marque Samsung, le second ne fera qu’empirer les choses. Outre le coût que tout cela aura, Samsung devra également faire en sorte de regagner la confiance des utilisateurs.

Bien qu’il soit le premier constructeur mondial de smartphone, le groupe coréen avait du mal à concurrence Apple sur le segment haut de gamme, tandis que sur les autres segments, il est menacé par les constructeurs chinois comme Xiaomi et Lenovo. Et ce qui est sûr, c’est que le (double) scandale des batteries explosives ne va rien arranger à tout ça.

(Source)


Nos dernières vidéos

3 commentaires

  1. Voilà qui va faire la joie des bobos parisiens et leurs iphones à l’interface dépassée et au prix exorbitant.
    Mais bon, il n’y a pas que Samsung dans le monde des smartphones Androïd et ce dernier détient plus de 80% du marché.
    Au fait, j’ai des Samsung depuis 10 ans… aucun problème.

  2. Bof, Samsung (contrairement à Apple ou Huawei) ne vend pas que des téléphones ou des ordinateurs.
    Mais bon ça peut faire un peu mal quand même.
    Cependant il en faudrait bien plus pour simplement égratigner Androïd le meilleur système et de loin équipant les smartphones.

  3. Apple montre ici sa force, et ce ne sont pas les Pixel et leur système d’exploitation dépassé, impossible à mettre à jour qui vont changer la donne.

Répondre