Suivez-nous

Lifestyle

San Francisco interdit la fabrication et la vente de cigarettes électroniques

La ville américaine veut lutter contre le vapotage chez les jeunes en interdisant la fabrication et la vente de cigarettes électroniques.

Il y a

  

le

 
Cigarette électronique Juul
© Juul

Une mesure à destination des jeunes

La ville de San Francisco en Californie est devenue la première grande ville américaine à interdire sur son territoire la vente des cigarettes électroniques. L’objectif de cette interdiction est clair : préserver les jeunes des effets nocifs de la nicotine. En effet, alors que la consommation de tabac a considérablement diminué en vingt ans aux Etats-Unis, le vaping a augmenté de 78 % chez les lycéens entre 2017 et 2018 selon les autorités sanitaires.

À l’origine de cette décision se trouve la nécessité d’agir face à la « hausse impressionnante » du vapotage chez les jeunes qui a des « conséquences significatives sur la santé publique ». En ligne de mire se trouve Juul, le fabriquant de cigarettes électroniques jugé responsable de la montée de l’addiction des adolescents à la nicotine, dont le quartier général se trouve justement à… San Francisco. En effet, les jeunes ont été séduits par la mode du vapotage et notamment par la forme des produits de Juul et les saveurs fruitées des recharges.

Désormais, une cigarette électronique pourra être vendue à San Francisco, en ligne ou dans une boutique, uniquement si elle a reçu l’approbation de la Food and Drug Administration (FDA), l’agence de réglementation des médicaments et des aliments.

Cigarettes électroniques Juul

Les efforts de lobbying n’ont pas suffit aux fabricants de cigarettes éléctroniques

L’ordonnance a été adoptée à l’unanimité par le conseil municipal et ses onze élus et entrera en application début 2020, même s’il ne s’agit pour l’instant que d’un moratoire en attendant les conclusions de la Food and Drug Administration (FDA) sur les conséquences de la cigarette électronique pour la santé. Ces dernières ne devant pas arriver avant 2002, les élus ont choisi le principe de précaution. « Nous avons passé les années 1990 à lutter contre les géants du tabac, et nous les voyons réapparaître aujourd’hui avec les e-cigarettes », a expliqué le conseiller municipal Shamann Walton.

« Ce moratoire ne serait pas nécessaire si le gouvernement fédéral avait fait son travail », a estimé de son côté le procureur de San Francisco, Dennis Herrera. « Les cigarettes électroniques sont un produit qui, selon la loi, ne peut être commercialisé sans un examen de la FDA. Pour une raison quelconque, la FDA a refusé jusqu’à maintenant de respecter la loi ».

De son côté, Ted Kwong, porte-parole de Juul, a estimé que la décision de San Francisco « ne réglerait pas le problème de la consommation des mineurs » mais pourrait à terme pénaliser les fumeurs adultes qui ont remplacé la cigarette classique par le vapotage.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Bob (MC Melun)

    26 juin 2019 at 10 h 33 min

    article intéressant dans Historia de ce mois-ci sur le effets délétères de la prohibition aux USA. Ils refont donc exactement la même chose 100 ans plus tard (alors qu’ils ont légalisé le canabis récréatif en Californie non ? Cohérence quand tu nous tiens…) : si les jeunes veulent, ils trouveront…

    Dans le même temps, la cigarette électronique est accusée dernièrement de présenter un nouveau danger pour les voies respiratoires (toujours le problème des produits de combustion, comme pour une partie du problème du tabac). D’ailleurs les fumeurs et vapoteurs hinalent des micro particules pires que celles qui font qu’aujourd’hui la circulation alternée est en place sur Paris)

  2. edouard

    26 juin 2019 at 15 h 25 min

    Pas de combustion dans la cigarette Electronique, un professeur en pneumologie Français a dit:
    Si vapoter est comme rouler à 90 au lieu de 80, fumer c’est rouler à contre sens sur l’autoroute.
    Apres avoir étudié le sujet, la seule question qui reste est comment est til possible vue la simplicité du procédé de la e-cig que cela n’est pas été commercialisé il y a 50 ans, 60 millions de personnes auraient été sauvées.
    Malgres les campagnes d’intox financées par les lobbys du tabac, le tabac ne reprendra jamais de part de marché dans les pays développés (démocratique avec un minimum de culture).
    C’est pour cela que « Après avoir vendu le poison, les cigarettiers espèrent faire fortune avec l’“antidote” » ils ont fait un chèque de 13 milliards à Juul pour entrer dans l’équipe.
    tout en continuant a vendre le poison dans les pays pauvres ou en voie de développement.
    Bon à savoir la Nicotine n’est pas classée comme toxique contrairement aux 4000 composés de la fumée de cigarette
    Le sel de nicotine utilisé dans la Juul augmente la dépendance par un effet d’assimilation plus rapide (comme l’ammoniaque dans les cigarette)
    Et comme disent les tabacologues, les gens fument pour la nicotine et meurent de la combustion du tabac. Bien sur il vaut mieux respirer un air pur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests