Suivez-nous

Internet

Selon une étude, l’algorithme de YouTube permettrait de lutter contre la radicalisation

Le résultat va à l’encontre de ce que l’on pense généralement de la plateforme.

Il y a

  

le

 
youtube
© Unsplash / Christian Wiedige

YouTube est régulièrement pointé du doigt car il constitue un terreau fertile aux croyances les plus folles. Ainsi, nous évoquions notamment cette enquête du Daily Beast. Selon les experts cités dans cet article, le site n’est pas vraiment organisé pour coller totalement à vos intérêts, mais pour maintenir votre attention le plus longtemps possible. Ces bulles de filtre nous maintiendraient dans un univers réduit, sans que l’on ne s’en rende compte.

Anna Zaitsev, chercheuse à l’Université de Berkeley et Mark Ledwich, un scientifique indépendant, arrivent à la conclusion inverse. Selon eux, l’algorithme de YouTube est un outil précieux contre la radicalisation politique. Dans le détail, ils estiment que la plateforme aurait tendance à favoriser les contenus penchant légèrement à gauche ou se définissant comme politiquement neutres.

« Réduire la désinformation nuisible »

Ils précisent : « Il y a clairement beaucoup de contenu sur YouTube que l’on pourrait considérer comme radical ou incendiaire. Cependant, la responsabilité de ce contenu incombe au créateur du contenu et aux consommateurs eux-mêmes ». En clair, l’algorithme aura tendance à orienter l’internaute vers des vidéos généralistes et modérées, si un utilisateur se retrouve confronté à des vidéos plus radicales, c’est un choix de sa part et non une volonté du site.

Comme le rappelle CNBC, YouTube semble avoir fait des efforts au cours des dernières années. L’entreprise s’est d’ailleurs exprimée récemment à ce sujet : « Il y aura toujours du contenu sur YouTube qui va à l’encontre de nos politiques, mais ne franchit pas tout à fait la limite. Donc, au cours des deux dernières années, nous avons travaillé pour élever des voix faisant autorité sur YouTube et réduire la propagation du contenu limite et de la désinformation nuisible. »

Il y a deux ans, l’entreprise avait d’ailleurs d’ailleurs tenté de lutter contre les vidéos complotistes en renvoyant ses adeptes vers des articles Wikipedia.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests