Suivez-nous

Applications

Signal intègre une fonctionnalité pratique pour récupérer ses données

Signal favorise désormais le transfert de données en cas de changement de smartphone.

Il y a

  

le

 
signal
© Signal

Présentée en 2017, Signal est une application gratuite compatible avec iOS et Android. Comme WhatsApp ou Telegram, Signal permet de communiquer de façon chiffrée et sécurisée. Pour ceux qui en doutent, le célèbre lanceur d’alerte Edward Snowden confirme utiliser cette application quotidiennement. Il explique que le chiffrement de bout en bout reste le meilleur moyen de contourner les programmes de surveillance massive dont il a révélé l’existence en 2013.

Cependant, malgré toutes ses qualités, Signal comme Telegram et WhatsApp utilise le numéro de téléphone comme identifiant. Cela rend le transfert de données compliqué en cas de changement de téléphone ou même de numéro. C’est pour cela que l’entreprise américaine Signal Messenger financée par l’association a but non lucratif Signal Foundation, vient de présenter une nouveauté toute simple mais plutôt pertinente.

En effet, il n’y a vraiment rien de compliqué dans l’élaboration d’un code PIN personnel et pourtant il pourrait largement améliorer l’expérience utilisateur de Signal. Grâce à cela, l’application peut désormais permettre à un individu de transférer plus simplement son profil, ses paramètres, et même ses listes blanches ou noires vers un nouveau smartphone.

Quoi qu’il en soit, Signal conserve son chiffrement de bout en bout, ce qui signifie que personne ni même Signal ne peut lire vos informations personnelles et vos conversations. Cette nouveauté concerne simplement l’amélioration de l’expérience utilisateur en facilitant le changement d’appareil. Pour les plus réfractaire, en plus d’Edward Snowden, la Commission Européenne a également recommandé à son personnel d’utiliser Signal plutôt que WhatsApp.

L’année dernière, une étude a révélé les limites du chiffrement WhatsApp, qui pour information appartient à Facebook. Telegram serait également concernée par cette faille de sécurité du système de chiffrement.

Voici ce qu’a déclaré Symantec, l’entreprise à l’origine de cette étude : « Si la vulnérabilité de sécurité est exploitée, un attaquant malveillant pourrait utiliser à mauvais escient et manipuler des informations sensibles telles que des photos et des vidéos personnelles, des documents d’entreprise, des factures et des mémos vocaux. Les attaquants pourraient tirer parti des relations de confiance existant entre un expéditeur et un destinataire lors de l’utilisation de ces applications de messagerie instantanée à des fins personnelles ou pour faire des ravages ».

Antivirus Bitdefender Plus
Par : Bitdefender
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *