Connect with us

Internet

Sortie de blog pour Jason Calacanis

Il y a

le

Jason Calacanis, l’un des blogueurs historiques les plus connus outre-atlantique (et donc dans le monde) vient d’annoncer vendredi dernier qu’il cessait son activité de blogueur.

Calacanis, après une première expérience dans l’édition de lettres d’information sur les nouvelles technologies, est surtout connu pour avoir fondé le premier réseau de blogs, Weblogs Inc, dont le célèbre Engadget est l’une des figures de proue. Plus récemment, il est à l’origine de l’expérience de la nouvelle version de Netscape transfiguré en concurrent direct de Digg, puis de la création du moteur de recherche humain Mahalo.

jason CalacanisLa fausse conférence de presse d’annonce – Calacanis se retire avec humour

Parmi les raisons qui l’ont incité à prendre cette décision, Calacanis cite le fait que le blogging est devnu un truc top énorme et impersonnel pour lui, et qu’il souhaite revenir à des choses plus « acoustiques » et intimes. Il considère que la conversation avec une trop large communauté n’a plus de sens.
Autre raison invoquée : le fait de ne plus supporter la pression constante d’être l’un des blogueurs les plus connus et les plus lus du monde, et les accusations permanentes qui lui sont faites d’écrire pour générer du backlink et du trafic, et ainsi augmenter son influence.

Jason Calacanis annonce vouloir privilégier un autre format d’échange et d’expression : sa Liste de diffusion par email, qu’il limitera à 750 membres. Une autre forme de blogging où les lecteurs seraient triés sur le volet ?

> Lire aussi :  Pourquoi certains utilisateurs prétendent être morts sur Instagram ?

Après versac chez nous (toutes proportions gardées), c’est donc un autre blogueur emblématique qui tire sa révérence. Bien sûr Calacanis a d’autres projets en cours qui ont largement de quoi l’occuper, sa fortune est faite (il a revendu ses précédentes entreprises, la dernière en date étant justement son réseau de blogs Weblogs Inc, qu’il a cédé à Time Warner pour 25 millions de dollars) et on peut comprendre que son blog, qui ne lui rapportait rien puisqu’il était vierge de toute publicité, devenait un fardeau à gérer quand les fâcheux se faisaient de plus en plus nombreux dans les commentaires et dans les autres blogs.

Ces retraites anticipées de blogueurs, ajoutées à d’autres réactions, marquent certainement une évolution, voire une rupture avec l’ambiance amateur et assez bon enfant qui régnait jusqu’à présent dans les blogs (voir à ce sujet l’excellent billet de Fred : « Changement d’époque pour les blogs ?« )

On dirait que les choses deviennent soudainement plus graves, et par conséquent plus difficiles à (di)gérer pour des gens qui se retrouvent confrontés à une forme de popularité (je dis bien : « une forme de ») à laquelle ils ne sont pas préparés.

Les blogueurs seraient donc à tel point susceptibles qu’il seraient les seuls à ne pouvoir supporter la pression de la notoriété ?
Je crois que les choses sont un peu plus subtiles que cela : un blog reste un format, un outil de publication, et c’est probablement le seul qui offre (encore) la possibilité à un particulier anonyme de se retrouver propulsé sur le devant de la scène et de toucher des milliers de personnes. Et cela sans aucun filtre, sans aucun garde-fou (pas d’agent, pas de maison d’édition, pas de comité de rédaction et pas d’attaché de presse pour gérer votre image, vous relire et vous corriger, faire rempart aux critiques et vous protéger des plus virulentes).

> Lire aussi :  Pourquoi certains utilisateurs prétendent être morts sur Instagram ?

Ce n’est d’ailleurs pas le moindre des paradoxes du blog, outil puissant d’expression directe, qui peut pourtant contribuer à une formidable distorsion de votre image.

Certains prétendent, probablement avec raison, que c’est la fameuse rançon de la gloire (une gloire très très relative), que c’est le prix à payer quand on devient connu, et qu’être soumis à une critique permanente constitue le lot quotidien de tout personnage public. Sauf que le blogueur est le seul à être en prise directe avec son… public justement.

Ajoutez à cela le fait que la popularité des blogs commence à atteindre le grand public et faire s’interroger la presse traditionnelle, ajoutez à cela l’anonymat des commentaires, ajoutez à cela les blogs (anonymes aussi) qui semblent avoir été montés exclusivement pour vous piquer votre contenu ou vous taper dessus, et vous avez un cocktail savamment dosé pour finir de rendre parfaitement désagréable un job que vous faisiez à l’origine par pur plaisir.

Pas étonnant dans ce contexte que certains préfèrent jeter l’éponge.

22 Commentaires

22 Commentaires

  1. Vincent

    14 juillet 2008 at 11 h 03 min

    Pour moi les choses sont simples :

    Pour la France en tout cas, si on gagne de l’argent via son blog (ou autre site), ça ne doit SURTOUT PAS se savoir.. parce que c’est la que commence la merde..
    Il faut faire croire qu’on galère, qu’on est pauvre, que la pub supplémentaire est nécessaire… etc.

    Regardes l’immense majorité des blogs tech.. surtout le JDG.
    Anh se fait des couilles en or, et tout le monde lui fout la paix 😉

  2. Tortue

    14 juillet 2008 at 11 h 18 min

    En tout cas il est très productif sous Friendfeed

  3. Tortue

    14 juillet 2008 at 11 h 24 min

    D’ailleurs FF est très intéressant, LLM remarquait il y peu que les gens préféraient répondre directement sur FF que sur son blog, je remarque la même chose…c’est tellement plus simple !

  4. Shuji

    14 juillet 2008 at 11 h 28 min

    De toute façon, je ne pense pas trop que « blogueur » soit une activité qui puisse durée très longtemps…

  5. Fleg

    14 juillet 2008 at 11 h 47 min

    Blogueur historique, ça me laisse rêveur… ce serait sympa un billet qui recenserait tous les « vieux de la vieille »…
    J’ai essayé de tenir un blog, déjà la pression qu’on se met à soi-même pour respecter un rythme quotidien est difficile, c’est autre chose que d’écrire dans son coin pour son plaisir, alors si en plus, il faut supporter les « esprits chagrins »(pour rester poli)…Il faut davantage de filtres mais est-ce techniquement possible? Déjà, que seuls ceux qui laissent un e-mail valide et actif puissent poster. Le danger après, c’est cette impression d’entre-soi que peut ressentir le lecteur. Les choses se gâtent quand on sort de l’underground.

  6. BenReilly

    14 juillet 2008 at 12 h 45 min

    Pas mal ton article, surtout à l’heure où je me pose plein de questions sur ma propre activité bloggesque.
    A partir de quand devrais-je jeter l’éponge ? Est-ce qu’un blog ne serait pas un moyen purement transitionnel de s’exprimer en attendant de se forger une vraie place ailleurs ?

  7. Alex

    14 juillet 2008 at 14 h 12 min

    Pour moi, le blog et le blogueur, ce n’est plus qu’un site et son rédacteur quand ils ont atteint une certaine popularité. Mais les petits blogs, où tout le monde raconte sa vie et son opinion, ça n’a aucun avenir. Il suffit de constater : il n’y a aucun commentaire laissé à la majorité des articles sur la majorité des blogs, de nombreux blogs sont à l’abandon… En 2005, année de l’expansion des blogs, certains analystes avaient déjà prévu l’explosion de la bulle.

    Prenons un exemple : Presse-Citron est certes un blog (de part son moteur et sa forme), mais il se rapproche plus du site d’actualités professionnel que du petit blog originel.

    Plus on gagne du public, plus on a peur de la froisser, moins on exprime ses opinions.

  8. Sidh

    14 juillet 2008 at 14 h 56 min

    Je rejoins Alex, et je rajouterai, qu’en mon sens, le souci du blog c’est d’être blog. C’est un format qui véhicule beaucoup d’idées reçus (« Hier j’ai mangé une pomme 🙂 », « Je t’m tro mon chéry je vé pasé tte ma vi ac toi »). Alors qu’en fait, un blog n’est qu’une forme, une plate-forme même. Mais ça reste un site… Comme l’a dit Alex.

    Je pense que le climat des blogs va bientôt changer oui. De toute façon, on sait tous ici que c’est une mode, qui va s’affaisser et renaître sous une autre forme.

  9. thierryl

    14 juillet 2008 at 16 h 19 min

    Bonjour,

    Je crois que c’est une question de qualité. Si on ne fait pa sa attention et qu’on se laisse aller sur la pente de l’audience, il est possible que le blog passe d’outil de liberté à de belles chaînes.
    Finalement, le public qui s’attarde à lire ou répondre est aiguillé par le contenu. Hélas la notoriété semble ne faire qu’empirer les choses.
    Belles promesses que de finir étouffé par son public et les multiples bozos que l’on n’a nullement envie de croiser, même sur Internet.

    Il y a des gens qui savent se limiter à des propos sensibles et intelligents, mais, en toute franchise, peut-on faire montre d’intelligence tous les jours ?

  10. Mathieu

    14 juillet 2008 at 16 h 52 min

    Pas facile d’être une bloggeur influent. Espérons que ce ne soit pas le début d’une écatombe….

  11. Eric

    14 juillet 2008 at 17 h 51 min

    @Alex et Sidh, c’est vrai que quand je parle de mon activité professionnelle à des gens que je connais pas et qui ne sont pas des experts du web, je n’utilise pas le mot blog, je dis que j’édite un magazine en ligne

  12. Pierre

    14 juillet 2008 at 18 h 39 min

    Encore un blogueur qui nous quitte, c’est bien dommage. Mais si il peut trouver le bonheur sous d’autre cieux (les iles et les vacances pour la retraite peut être ? ^^).

    Être blogueur aujourd’hui demande du cran et du courage, ne perdons pas espoir.

    Pierre

  13. Japan

    14 juillet 2008 at 18 h 50 min

    Ce que je trouve aberrant du moins en France c’est que les blogs ont encore une image assez négative. Quand je parle de mon blog la plupart de mes amis et même mes parents pense que je m’affiche sur chaque photographie en disant « kikoo lol ct trop cool cte soirée » L’existence même de BDblog ou encore de blogs traitant de manière assez professionnelle un domaine précis (le tient par exemple Eric)reste inconnu à une grande partie de la population je dirai que pour 80% de mon entourages un blog=un skyblog.Brève parenthèse je m’égare revenons à cette décision d’arrêter.
    Je pense que plus on connait de succès,plus on est populaire (tous domaines confondus) moins on est libre de pouvoir écrit,dire,chanter ce que l’on veut(du fait de critiques qui peuvent blesser) et je pense que c’est cette privation de progressive de liberté qui poussent certaines personnes influentes à « s’arrêter ».

  14. Pierre

    14 juillet 2008 at 18 h 55 min

    @Japan : si les personnes qui ne comprennent pas ta démarche de blogging en valent la peine alors expliquent leur ce qu’est un blog réellement et ce que tu trouve comme intérêt à en tenir un.
    Si il n’en valent pas la peine alors laissent tomber, beaucoup, de gens sont jaloux et ne feront jamais rien de leurs existence.

    Pierre

  15. Alex

    14 juillet 2008 at 20 h 39 min

    Pour revenir au sujet initial (critiques, justifications, personnes qu’on intronise « blogueurs influents »…), et tout ce qui concerne le gain d’argent avec son blog, je vais dire quelque chose qui peut sembler être un lieu-commun mais qui est le plus plausible : le vrai problème français, c’est la jalousie et la frustration. Le problème qu’ont les français avec l’argent en découle. Tout découle de ça, d’ailleurs… toutes les tensions sociales, toutes les critiques… on accepte mal le succès des autres tant qu’on ne rencontre pas soi-même le succès.

  16. Frouze

    14 juillet 2008 at 21 h 55 min

    Penser sincèrement en faire son métier (et uniquement son métier) et gagner de l’argent pour ça est et restera, pour à peu près toutes les raisons évoquées plus haut, une utopie. Je ne le regrette pas, que le blog reste ce qu’il était à sa création, un outil d’information parallèle, libre et gratuit, qui ne crée pas (ou pas grand chose) mais qui se fait le simple relais de ce que l’auteur pense trouver de mieux. Qu’en dites vous ?

  17. thierryl

    15 juillet 2008 at 0 h 42 min

    @Alex
    Au niveau de la jalousie tu as raison sûrement vis à vis du cas de ceux qui ont été nommés par envie méchante « blogueurs influents ».
    Mais arrivé à certain point, la notoriété ne brise-t-elle pas la qualité, à moins de reprendre son souffle et de ne pas céder àun rythme trop violent de publication?

  18. ptitlu

    15 juillet 2008 at 10 h 55 min

    Salut,

    quelques petits points en vrac:
    – le fait de se brider et s’interdire certaines libertés de ton car l’on sait que l’on peut froisser une partie de son lectorat montre aussi que l’on se soucie peut être plus de ses stats que de sa liberté propre. Evidemment, si on touche une large audience il y aura plus de probabilités d’être lu par des personnes n’aimant pas un billet pour une raison X ou Y. Alors pourquoi s’en soucier? Des critiques (justifiées ou non) il y en aura toujours, dans ce cas pourquoi ne pas faire plein usage de sa liberté et écrire ce qui nous fait plaisir?
    Evidemment je conçois que dans le cadre d’une activité professionnelle, le trafic c’est un reflet du chiffre d’affaire donc c’est plus délicat.
    Et je tiens à signaler que ce n’est nullement une attaque envers Presse-Citron mais juste une remarque générale
    – Le terme « blogueur influent » est tout aussi idiot que dégradant pour le lecteur qui serait donc, selon l’expression, inluencé par ce qu’il lit. Ca peut arriver, certes, mais je pense (en tout cas j’espère) que tout un chacun est capable de lire un article en s’en faisant sa propre opinion sans tout gober d’une traite.
    – Enfin, un autre départ dans la blogosphère, d’un type un peu différent. Olive Reily, une australienne de 108 ans, reconnue comme la blogueuse la plus agée est décédée. Paix à son âme et à son blog:
    http://www.allaboutolive.com.au/

    ++

  19. tof

    15 juillet 2008 at 19 h 29 min

    Archive cet article Eric, tu le ressortiras quand toi aussi tu en auras marre, ca sera marrant de le relire comme dernier post. D’ici là, chuis pas pressé, surtout qu’aujourd’hui le chalenge est aussi financier 😉

  20. Xu

    16 juillet 2008 at 9 h 25 min

    Calanis, un bon gros flooder aussi, qui sait créer avec talent la polémique sur son blog perso.

    Vu le temps que ça devait lui prendre, il est assez logique qu’à un moment la question de privilégier ou non ce support ce soit posée, compte tenu de toutes ses autres fructueuses activités…

  21. Pingback: Considérations sur les blogs discrets… « narvic's lab

  22. e.varlin

    21 juillet 2010 at 1 h 05 min

    Euh…jason quoi??? Bof…m’en fou, j’connais pas ce type ! D’après ce que tu en dit, c’est THE blogueur of the word ! Yeaaah…aurai-t’il fait une overdose de billets?Lol.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests