Connect with us

Internet

La Commission fédérale autorise SpaceX à envoyer 7 000 satellites dans l’espace

SpaceX a reçu une autorisation de la FCC qui lui permettra d’envoyer plus de 7 000 satellites dans l’espace afin de connecter la Terre à Internet.

Il y a

le

SpaceX NASA astronautes
© NASA

Dans le cadre du projet Starlink, SpaceX souhaite envoyer des milliers de satellites en orbite terrestre basse afin d’apporter une couverture Internet dans le monde entier. Pour se faire, elle a besoin que la Commission fédérale des communications (FCC) approuve l’avancée de ses projets, dont l’envoi des fameux satellites.

Grâce à cette nouvelle autorisation, l’entreprise d’Elon Musk va pouvoir opérer dans l’espace, mais également utiliser les fréquences nécessaires à l’apport d’une connexion haut débit.

Présent de la FCC, Ajit Pai a déclaré : « Je suis impatient de voir ce que ces services pourraient promettre et ce que ces constellations proposées pourraient avoir à offrir ».

Connecter le monde depuis l’espace, un marché naissant mais déjà ambitieux

Plus globalement, le projet Starlink comprend l’arrivée de SpaceX sur un nouveau marché qui s’annonce particulièrement prometteur. Au total, la flotte devrait se composer d’un total de près de 12 000 satellites. Au mois de février, la compagnie a envoyé deux de ces derniers respectivement baptisés Microsat-2a et Microsat-2b. Peu après, la FCC a donné son feu vert pour le lancement de 4 000 satellites, une décision alors historique.

> Lire aussi :  Une étude montre qu'Oumuamua pourrait être une sonde extraterrestre

Lors du lancement de ce projet, l’entreprise américaine se focalisera sur plusieurs territoires d’Amérique du Nord, à l’exemple des États-Unis, de Hawaï ou de Porto-Rico. Par la suite, il sera déployé plus largement dans le monde.

Outre SpaceX, de nombreuses entreprises cherchent à se tourner vers cette démarche qui consistera à connecter le monde à Internet depuis l’espace. Blue Origin, une entreprise créée par Jeff Bezos songe également à proposer un service qui pourrait faire de même. Malgré le fait que le marché est à peine naissant, il pèse déjà des millions de dollars.

Source

1 commentaire

1 Commentaire

  1. max242

    16 novembre 2018 at 21 h 07 min

    Bienvenue à la nouvelle poubelle de l’espace… A la force d’en envoyer et quand il seront en fin de vie on verra bien ce qu’il va se passer quand quelque uns de ces satellites tomberont sur le coin de la figure…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests