Terrafugia Transition, la voiture qui va vous faire planer

Les avancées technologiques arrivent souvent là où on ne les attend pas : alors qu’on guette depuis plusieurs décennies la sortie hypothétique de la Skycar de Moller International, voilà que Terrafugia nous promet la disponibilité de sa voiture volante (ou de son avion roulant), la Transition, pour 2009, à un prix cadeau de juste 148.000

Les avancées technologiques arrivent souvent là où on ne les attend pas : alors qu’on guette depuis plusieurs décennies la sortie hypothétique de la Skycar de Moller International, voilà que Terrafugia nous promet la disponibilité de sa voiture volante (ou de son avion roulant), la Transition, pour 2009, à un prix cadeau de juste 148.000 dollars.

L’engin est propulsé par un moteur de 100 cv à hélice centrale arrière, et, une fois posé sur le tarmac, replie ses ailes pour se transformer en banale (mais très moche) voiture, que vous rangerez dans votre garage après le boulot.

La Transition vole à 185 km/h et peut transporter 2 passagers et 250 kg de bagages sur une distance de 800 kilomètres, et nécessite bien sûr, non seulement un permis de conduire, mais une licence de pilote en bonne et dûe forme.

Si j’étais millionnaire et titulaire d’une licence de pilotage, j’aurais déjà passé commande. Reste à voir la fiabilité de l’ensemble, et espérer que les ailes ne se plient pas en vol par exemple…


24 commentaires

  1. Pour l’instant ça n’est que virtuel.
    C’est vrai que la configuration roulante est particulièrement moche.

    Moi ça me plairait bien quand même, si j’avais gagné au Loto…
    J’irais bien au boulot avec!
    Mais bon, entrer/sortir de l’enceinte d’un aéroport français en voiture est quasiment chose impossible alors… 🙁

    Il n’y a aucun risque que les ailes se replient en vol. Ce genre de système existe déjà sur beaucoup d’avions de chasse bien sûr mais aussi d’ULM.

  2. Mais est-ce que les feux arrières s’allument si on freine en plein vol ?
    La massification de ce genre de produits, si un jour elle a lieu, devra nous amener à nous pencher sérieusement sur des codes de vol ou de conduite plus adéquats. Mais une solution multimodale comme celle-là laisse rêveur. Plus de bouchons sur les autoroutes lors des départs en vacances mais une sacrée file d’attente sur les aérodromes. A moins que l’on puisse atterrir sur les autoroutes désormais désertes !

  3. Eric

    @Pascal-f, je n’ai pas abordé toutes ces problématiques dans le billet car cela aurait été trop long et un peu hors sujet mais il y a effectivement beaucoup à dire :
    Quid de :
    – tenue de route
    – freinage
    – confort intérieur
    – crash-test
    – etc
    Bref toutes les caractéristiques d’une voiture moderne, et son homologation pour rouler sur route ouverte ?

  4. Pingback: La voiture volante arrive pour 2009 | Et-demain.com

  5. Pingback: Pause FUTURE | Orbits

  6. Pingback: Voiture volante, du rêve à la réalité | Presse-Citron

Commenter