Suivez-nous

Auto-Moto

Tesla augmente encore l’autonomie de la Model S

Tesla vient de publier les caractéristiques de la nouvelle version de la Model S Grand Autonomie.

Il y a

  

le

 

Par

Tesla Model S Long Range Plus
© Tesla

Les voitures électriques vont-elles dans un avenir proche proposer une autonomie supérieure à celle des voitures thermiques à essence (ne parlons pas des diesel) ? Si la plupart en sont encore loin, Tesla continue à faire évoluer ses véhicules vers un rayon d’action toujours plus important.

Pour cela, le constructeur américain semble toujours concentrer ses efforts sur son vaisseau-amiral, la Model S, et plus précisément sur la Model S 100D version « Longue Autonomie », déjà très bien et très simplement nommée.

Alors que cette dernière proposait déjà une valeur exceptionnelle de 610 kilomètres de portée dans sa version actuelle, la firme californienne vient d’annoncer une énième itération de ce modèle portant l’autonomie à 402 miles selon la norme EPA (la plus exigeante et réaliste), soit… 647 kilomètres.

Une valeur exceptionnelle, sur le papier en tout cas, que n’atteignent pas nombre de voitures à essence. Pour arriver à un tel résultat, Tesla a travaillé sur plusieurs paramètres.

Quatre paramètres modifiés pour améliorer l’autonomie

Tout d’abord, une réduction du poids. En matière d’automobile, et d’autonomie, le poids est l’ennemi de l’efficacité et des performances. Tesla s’est inspiré des évolutions apportées lors de la conception de la Model 3 et de la Model Y pour les transposer dans les Model S et X. Cela a permis de découvrir de nouveaux domaines de réduction de la masse tout en conservant la sensation et les performances des deux véhicules. Des économies supplémentaires de poids ont également été réalisées grâce à la standardisation de la fabrication interne des sièges de Tesla et à l’utilisation de matériaux plus légers dans nos batteries et les unités d’entraînement.

Tesla a ensuite conçu de nouvelles roues. Les roues sont une composante essentielle de l’aérodynamique d’une voiture. Les nouvelles roues aérodynamiques « Tempest » de 8,5 pouces de large réduisent la traînée aérodynamique par rapport aux précédentes roues du modèle actuel. Lorsqu’elles sont associées à un nouveau pneu personnalisé spécialement conçu pour réduire la résistance au roulement, elles améliorent de 2 % la portée globale.

L’unité d’entraînement arrière a également été revue, avec remplacement de la pompe à huile mécanique par une pompe à huile électrique qui optimise la lubrification indépendamment de la vitesse du véhicule pour réduire la friction. D’autres améliorations apportées à la boîte de vitesses des moteurs synchrones avant, partagés avec les Model 3 et Y, ont permis d’augmenter encore de 2 % l’autonomie en conduite sur autoroute.

Enfin, Tesla a travaillé sur le freinage régénératif. La dernière fonction de conduite, HOLD, combine le freinage par récupération du moteur et les freins physiques pour arrêter les voitures en relâchant la pédale d’accélérateur. Pour arrêter la voiture en douceur, le freinage par récupération fonctionne désormais à une vitesse et un taux de décélération plus faibles, renvoyant plus d’énergie à la batterie tout en permettant une expérience de conduite améliorée.

Selon Tesla, « Cette évolution importante reflète l’obsession de Tesla pour l’efficacité et la frugalité énergétique, et est réalisée grâce à plusieurs changements, à la fois itératifs et transformationnels, dans le développement du matériel de base et de l’architecture système par les équipes d’ingénierie, de conception et de production de Tesla. Ces changements sont entrés en production plus tôt cette année lorsque nous avons commencé à fabriquer a Model S Long Range Plus dans notre usine de Fremont, en Californie. Tous les véhicules de la Model S Long Range Plus recevront la nouvelle norme de 647 kilomètres d’autonomie ».

Rappelons toutefois que les chiffres d’autonomie annoncés  – quelque soit la marque – sont obtenus dans des conditions « optimales » qui sont difficiles à reproduire dans la vraie vie avec une utilisation européenne, souvent plus dynamique. Cela étant, la remarque est valable également pour les voitures thermiques, dont les consommations annoncées sont rarement vérifiées en usage quotidien. Mais même si on retire 20% du chiffre indiqué par Tesla pour approcher de la réalité d’une conduite à un rythme compatible avec nos habitudes, et notamment sur autoroute, il n’en demeure pas moins que la Tesla Model S Longue Autonomie Plus sera capable de parcourir près de 520 kilomètres avec une seule charge, soit un Paris-Lyon, avec encore 70 km restant à l’arrivée…

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests