Tinder: une utilisatrice demande à consulter ses infos personnelles… Tinder lui envoie 800 pages !

Si vous pensiez qu’après une inscription sur Tinder, seuls vos noms, adresse mail, âge, préférences, téléphone et ville faisaient partie de vos « données personnelles », c’est bien mal connaître l’application de rencontre, qui sait pratiquement tout de vous. Une journaliste a tenté une expérience et le résultat a été pour le moins surprenant…

Tinder : propose le don d'organes

Une journaliste du quotidien « Guardian », curieuse de savoir ce que Tinder disposait sur elle depuis la création de son compte trois ans auparavant, pensait probablement obtenir un document de quelques pages et pourtant ce qu’elle a reçu est stupéfiant. Comme tous les citoyens européens en ont le droit, la journaliste a fait valoir la directive 95/46/CE sur la protection des données personnelles auprès de la société Match Group (propriétaire de Tinder), afin de disposer d’un accès à ses données personnelles.

Tinder sait absolument tout de nous

Tinder s’est naturellement exécuté et a fait parvenir à cette utilisatrice toutes les informations dont il disposait, couvrant une période de trois ans. La jeune femme a reçu un document de plus de 800 pages où toute sa vie est présente, non seulement ses « match » Tinder, mais également tous les messages envoyés durant la période, les musiques écoutées, des statistiques sur ses préférences sexuelles, ses « j’aime » sur les réseaux sociaux, les photos de son compte Instagram, les lieux où elle s’est rendue, allant même jusqu’à ses préférences dans de nombreux domaines, y compris alimentaires !

L’ensemble des données collectées depuis son profil au travers de l’application de rencontre, reprend toute sa vie durant les trois dernières années. Tinder justifie cette accumulation de données pour faciliter les « match » entre les différents utilisateurs, mais il est évident que cela va bien plus loin et qu’une monétisation importante doit se cacher derrière cette montagne de données personnelles.

Tinder n’est pas un vilain curieux puisque les clés de la vie privée de tout un chacun sont fournies dès inscriptions par les utilisateurs eux-mêmes, qui acceptent sans lire les conditions d’utilisation. Pourtant, Tinder est assez clair sur le destin des données personnelles puisqu’on peut y lire : « Vous ne devez pas espérer que vos informations personnelles, conversations ou autres communications resteront privées pour toujours« . En une phrase tout est dit !


Nos dernières vidéos