Suivez-nous

Tech

Le tout premier crime spatial n’aurait finalement jamais eu lieu

L’astronaute Anne McClain ne serait pas à l’origine du premier crime spatial. Son ex-femme l’avait accusé d’avoir accédé illégalement à un compte bancaire commun depuis l’ISS, mais c’est finalement elle qui aurait fait de fausses déclarations aux autorités fédérales.

Il y a

  

le

 
ISS Station spatiale Internationale bactéries
© NASA

Il y a quelques mois, Summer Worden assurait que son ex-femme Anne McClain avait tenté d’accéder à ses comptes bancaires sans en avoir l’autorisation. En tant que tel, le délit n’est pas extraordinaire… Si ce n’est qu’il aurait été commis depuis l’espace. L’astronaute aurait effectivement été à bord de l’ISS (la Station Spatiale Internationale) lorsqu’elle aurait essayé d’avoir accès au compte en question au cours de l’année 2018.

De fausses déclarations ?

Il s’agissait vraisemblablement du premier crime spatial jamais commis depuis que l’humain est capable d’y voyager. Cependant, celui-ci n’aurait jamais eu lieu et Anne McClain ne serait pas coupable d’un tel délit. Summer Worden est accusée d’avoir fait de fausses déclarations dans lesquelles elle incrimine son ex-femme.

Une déclaration du procureur Ryan Patrick du bureau du procureur des États-Unis situé dans le sud du Texas atteste que Worden aurait menti. L’acte d’accusation ne fait pas office de condamnation et n’assure pas que l’ex-compagne de l’astronaute est coupable. Toutefois, elle fait office d’accusation formelle.

Selon les documents, Worden est accusée d’avoir fait de fausses déclarations à la Commission fédérale du commerce en mars 2019 puis au Bureau de l’inspecteur général de la NASA en juillet 2019. Deux enquêtes distinctes sont en cours.

Le nouvel acte d’accusation assure que l’accès aux comptes a été partagé entre Worden et McClain jusqu’au 31 janvier 2019, date à laquelle l’astronaute a vu ses identifiants bloqués par son ex-femme. Jusqu’à cette date, cette dernière n’a jamais vu son accès au compte joint se faire bloquer. La plainte initiale a été déposée le 19 mars 2019 et assure que le délit a eu lieu durant l’année 2018.

De son côté, Anne McClain a toujours réfuté les accusations. Lorsque ces dernières ont été rendues publiques et qu’elle est rentrée sur Terre, l’astronaute a déclaré : « Nous avons vécu une séparation douloureuse et personnelle qui est maintenant malheureusement dans les médias. J’apprécie l’effusion de soutien et je réserverai mes commentaires jusqu’à la fin de l’enquête ».

Jusqu’aux révélations, l’américaine n’avait pas son plus fait son coming-out auprès du public, ce qu’elle a donc été forcée de faire dans ce contexte particulier. Avant elle, seule l’homosexualité de l’astronaute Sally Ride avait été révélée —après sa mort en 2012.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Cmpuissance3

    9 avril 2020 at 10 h 38 min

    De toute façon si ça avait été un crime il aurait été sans gravité 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests