Transparence: Google définit de nouvelles règles sur la collecte de données des applications

Les applications présentes sur le Play Store d’Android vont devoir indiquer les données qu’elles collectent. Elles ont deux mois pour se mettre en règle au niveau de leur transparence.

Google veut plus de transparence sur la collecte de données

Vous installez des applications à la chaîne sur votre smartphone Android, mais parfois sans vraiment vérifier ou regarder les autorisations accordées. Et pour cause, celles-ci, tout comme les données personnelles collectées ne sont pas toujours visibles à première vue. Les choses vont bientôt changer. Google va obliger les applications à rendre facilement accessible leur politique de confidentialité. Elles devront aussi toujours demander l’autorisation d’un utilisateur pour connecter ses données, qu’il s’agisse de son numéro, de son mail ou d’informations liées à son téléphone.

Google dit stop aux applications Android gourmandes en données

Cette nouvelle politique, annoncée le 1er décembre entrera en vigueur début février. Elle est lancée à l’initiative du programme « Safe Browsing » qui gère la sécurité des services Android. Passée cette échéance, les applications fautives ne seront toutefois pas supprimées. Mais un panneau d’avertissement préviendra les utilisateurs de la situation.

Selon une étude de la CNIL, deux applications Android sur trois récupèrent des données personnelles à votre insu. Parfois sans même avoir un usage pour celles-ci ! « Avec un faible coût de stockage, notre hypothèse est que les éditeurs récupèrent quantité de données en attendant de savoir comment les valoriser » explique Geoffrey Delcroix chargé d’étude pour la CNIL.

Google anticipe le nouveau règlement européen

Ce positionnement de Google contre la collecte abusive des données privées intervient à quelques mois de l’entrée en vigueur d’un nouveau règlement européen. Celui-ci, centré sur la protection des données personnelles obligera les éditeurs d’applications à prouver que le consentement des utilisateurs a été recueilli avant de collecter leurs données.
La firme de Mountain View a encore beaucoup de chemin à parcourir à ce sujet en interne.

Le mois dernier, le site Quartz dévoilait que Google collectait en permanence les données de géolocalisation même lorsque celle-ci était désactivée sur un appareil. Cette donnée est souvent centrale comme l’indique la CNIL. «Elle représente à elle seule plus de 30% des évènements détectés, sans être toujours liée à des fonctionnalités offertes par l’application ou à une action de l’utilisateur.»


Nos dernières vidéos

Répondre