Suivez-nous

Réseaux sociaux

Twitter : ce nouvel outil pourrait permettre de mieux lutter contre la désinformation

Encore en phase de développement, son implémentation serait en mesure de ralentir la diffusion des fausses nouvelles.

Il y a

  

le

 
Twitter site
© Unsplash / Kon Karampelas

Très critiqués en 2016, les géants du web ont souhaité cette année se montrer exemplaires pour l’élection présidentielle américaine. Twitter a par exemple déjà élaboré un dispositif complet pour gérer cette période électorale cruciale. Cela passe notamment par le blocage de certaines publications, y compris celles de Donald Trump qui bénéficie pourtant d’un statut privilégié sur la plateforme en tant que président. Ses tweets ont aussi parfois été étiquetés en indiquant par exemple que « les allégations de fraude électorale sont contestées ».

Twitter ne ménage pas ses efforts

Pourtant, la désinformation reste un vrai soucis et continue de prospérer. Fort de ce constat, Twitter continue de travailler sur certaines fonctionnalités. La plateforme pourrait ainsi faire apparaître une étiquette « Informations trompeuses » lorsqu’un utilisateur souhaite liker un tweet qui a déjà été signalé comme étant une fausse nouvelle.

Ce dispositif a été repéré par l’ingénieure Jane Manchun Wong dans le code de l’application. Dans le détail, il ne s’agirait donc que d’un avertissement et il sera toujours possible d’aimer la publication malgré tout. Pour autant, on peut imaginer qu’un certain nombre d’utilisateurs seront échaudés par ce message et ne passeront pas à l’acte. Comme le rappelle TechCrunch, cette fonctionnalité existe déjà lorsque l’on tente de retweeter des publications étiquetées comme contenant de la désinformation.

Twitter a bien confirmé travailler sur cet outil mais n’a pas encore fixé de date pour son déploiement. « Notre objectif est de donner aux gens le contexte et les outils nécessaires pour trouver des informations crédibles sur notre service – quel que soit le sujet ou l’endroit où ils voient le Tweet », explique la compagnie.

La situation reste assez complexe à gérer pour les géants du web. De nombreux observateurs estiment en effet qu’ils n’en font pas assez pour lutter contre la désinformation et les débordements. Mais d’autres, plutôt conservateurs, crient à la censure de leurs opinions et sont déjà en train de trouver refuge sur des plateformes moins modérées comme Parler.

Twitter
Par : Twitter, Inc.
4.5 / 5
17,0 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests