Suivez-nous

Réseaux sociaux

Twitter durcit encore ses mesures contre les tweets qui mélangent 5G et coronavirus

Twitter déploie de nouvelles mesures de fact-checking portant sur les tweets qui évoquent le coronavirus et la 5G, une théorie du complot née il y a quelques mois.

Il y a

  

le

 
Twitter
© Unsplash / Sara Kurfeß

Dès le début de la pandémie de coronavirus, de nombreuses plateformes sociales ont annoncé la mise en place de nouvelles directives visant à éviter la diffusion de fausses nouvelles sur leur plateforme respective. Toutefois, cela n’a pas empêché l’émergence de nombreuses théories du complot, dont deux font particulièrement parler d’elles depuis quelques mois maintenant.

Pour éviter que ces théories ne prennent trop d’ampleur, Twitter a déployé une nouvelle option dédiée aux messages qui évoquent la 5G et le coronavirus. Selon une partie des complotistes, la pandémie se serait d’abord propagée en Chine puisque c’est le pays où elle est très présente, avant de continuer à se diffuser dans le monde plus largement via les antennes.

Twitter en guerre contre les théories du complot

Sur Twitter, on peut désormais voir un nouveau bouton indiquant « Get the facts on COVID-19 ». En cliquant sur celui-ci, l’utilisateur accède à un fil de discussion intitulé « Non, la 5G ne provoque pas le coronavirus », un message accompagné de plusieurs articles de fact-checking qui expliquent pourquoi cette théorie du complot est fausse ainsi que son origine.

Twitter 5G coronavirus

© Twitter / Shona Ghosh

Twitter a confirmé auprès de Business Insider : « Le mois dernier, nous avons annoncé que nous introduisions de nouvelles étiquettes et de nouveaux messages d’avertissement pour fournir un contexte et des informations supplémentaires sur certains Tweets contenant des informations contestées ou trompeuses liées au COVID-19 ». L’option ne semble pas encore disponible en France.

Cette nouveauté s’inscrit dans une volonté plus globale de Twitter de contenir les fausses informations à propos du coronavirus. Depuis quelques mois, ses conditions d’utilisation indiquent que les utilisateurs ne peuvent plus partager de contenus allant à l’encontre des mesures gouvernementales et sanitaires sur la pandémie. Cette mesure a mené à la suspension de plusieurs messages en faveur de manifestation pro-déconfinement ou de traitements médicaux plus que douteux.

Cette hypothèse complotiste a mené à la destruction de plusieurs équipements 5G en Europe. À Liverpool, un homme vient d’être condamné à trois ans de prison pour avoir détruit une antenne —pensant qu’elle était liée au coronavirus.

L’autre théorie qui fait rage depuis plusieurs semaines concerne Bill Gates. Selon celle-ci, le milliardaire travaillerait sur un vaccin qui permettrait l’implantation d’une puce sous la peau visant au déploiement d’un système de surveillance massif des populations.

Twitter
Par : Twitter, Inc.
4.5 / 5
16,8 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests