Twitter explique pourquoi il ne supprimera pas le compte de Donald Trump

Selon vous, Twitter a-t-il raison ?

Twitter a toujours été une plateforme centrale pour les journalistes. Mais depuis la victoire de Trump à la présidentielle, celle-ci a pris une importance encore plus particulière puisque c’est dessus que le nouveau président des USA est le plus actif.

Le problème, c’est que Donald Trump devrait réfléchir à deux fois avant de tweeter. Et surtout, nombreux sont ceux qui estiment qu’il a, à plusieurs reprises, violé le règlement de Twitter.

Ainsi, au mois de janvier, Ellen K. Pao, ancienne patronne de Reddit et Laura I. Gomez, ancienne responsable chez Twitter, ont par exemple écrit une lettre ouverte au PDG Jack Dorsey, demandant de suspendre le compte Twitter de Donald Trump. « @realdonaldtrump met en évidence le pire de Twitter – l’entreprise, la plate-forme et ses utilisateurs. Il utilise ses compétences de manipulation et votre plate-forme pour intimider les autres et inciter ses supporters à harceler les gens – à la fois sur Twitter et dans la vie réelle », lisait-on.

Cependant, malgré les nombreuses violations évoquées, Jack Dorsey ne compte pas bannir ce dernier de la plateforme de microblogging.

Dans une interview avec Backchannel, le patron de Twitter évoque deux raisons. D’un côté, il affirme que sa plateforme permet de responsabiliser les gens. « Je pense qu’il est vraiment important que nous ayons des canaux ouverts pour nos dirigeants, que nous aimions ce qu’ils disent ou pas, parce que je ne connais pas d’autre façon de les rendre responsables », justifie-t-il. « Chaque fois que nous avons un dirigeant qui tweete, y compris Trump, Il y a une conversation très intéressante et prospère. Un mélange de vérification des faits, de désaccord, d’accord et de choses aléatoires ».

Et même si certaines publications du président des Etats-Unis peuvent être inacceptables, Jack Dorsey évoque un autre paramètre dont son équipe tient compte : la valeur de l’information. En substance, Twitter ne veut pas supprimer du contenu qui doit servir de source pour les journalistes.

(Source)


Nos dernières vidéos

Répondre