Twitter teste le modèle économique de YouTube

Cela permettrait à la fois de gagner de l’argent et d’attirer les créateurs de vidéos.

Twitter pixabay

Bien qu’incontournable sur le web, Twitter n’est pas encore une entreprise profitable. Et afin de gagner des revenus, la plateforme teste de nombreux modèles. Par exemple, il y a quelques jours, nous évoquions le fait que celle-ci teste la vente d’emojis personnalisés aux marques, en partenariat avec Coca-Cola.

Sinon, Twitter vient également d’annoncer une nouvelle version de son programme Amplify. Et celle-ci n’est pas sans rappeler la manière dont YouTube gagne ses revenus : en substance, comme l’explique le site TechCrunch, l’annonceur choisit une catégorie de vidéos et Twitter va automatiquement insérer ses publicités pre-roll sur les vidéos des créateurs qui participent au programme et qui correspondent aux choix de l’annonceur.

Toujours selon le site américain, les créateurs recevraient 70 % des revenus publicitaires et les 30 % restants reviendraient à Twitter. De plus, les créateurs auraient le droit de refuser des publicités s’ils estiment que celles-ci ne correspondent pas à leurs contenus.

Comme sur YouTube, ce modèle pourrait permettre à Twitter de gagner des revenus importants et en même temps encourager les créateurs à choisir sa plateforme pour publier leurs vidéos. Parmi les créateurs qui participent à ce programme, on peut citer TechCrunch (qui a révélé ces informations), Sports Illustrated, Buzzfeed, Fox ou encore Funny or Die.

Comme vous l’aurez remarqué, il ne s’agit encore que de partenaires aux Etats-Unis. Le programme est en effet encore testé en beta et est réservé à une liste de partenaires américains. Mais si les résultats sont bons, Twitter envisagerait de déployer le programme dans d’autres pays.


Nos dernières vidéos

Send this to a friend