Suivez-nous

Auto-Moto

Uber vise le « zéro véhicule diesel » en France dès l’année 2024

Uber prépare sa « révolution électrique », et souhaite bannir définitivement le diesel de sa flotte automobile en France, d’ici 2024.

Il y a

  

le

 
Uber
© Unsplash / Austin Distel

Uber annonce officiellement sa volonté de mener une véritable « révolution électrique » en France. Pour le groupe, l’urgence est de sortir du diesel, et de proposer pas moins de 50% de véhicules électriques dès 2025 en France. Uber vise par ailleurs le « zéro véhicule diesel », et ce, dès 2024.

Uber, la fin du diesel pour 2024

C’est un fait, aujourd’hui, la majorité des véhicules qui roulent en France carburent au diesel, et c’est le cas également en ce qui concerne les véhicules référencés sur l’application Uber. Le groupe souhaite ainsi mettre en place un plan visant à réduire le nombre de véhicules diesel, pour ne plus référencer le moindre véhicule diesel d’ici 2024. Du côté de chez Uber, on explique : « Nous espérons que les autres acteurs du secteur VTC, mais aussi les entreprises de taxis et de livraison s’en inspireront afin que la pollution de l’air diminue rapidement. Car le diesel tue. »

Ainsi, à compter de 2021, les nouveaux véhicules diesel neufs ne pourront plus être enregistrés sur l’application. A partir de 2022, aucun véhicule diesel ne pourra être enregistré sur Uber, qu’il soit neuf ou d’occasion. Enfin, en 2024, il n’y aura plus de véhicules diesel sur la plateforme Uber.

Renault Zoe

Pour Laureline Serieys, General Manager d’Uber en France, déclare : “Avec le confinement, nous avons eu un aperçu de ce que pourrait être la vie avec moins de trafic et un air plus pur. Réduire l’usage de la voiture individuelle est au coeur de la mission d’Uber. Nous nous engageons résolument pour permettre à nos clients de se déplacer avec un minimum d’impact sur l’environnement. Notre responsabilité est d’accélérer la transition vers une mobilité verte en aidant à lever les idées reçues et les freins financiers et matériels à l’adoption des véhicules électriques.”

Au total, Uber estime à 75 millions d’euros le montant de l’aide dont pourront bénéficier les chauffeurs sur cinq ans. La société a également conclu un partenariat avec Renault & Nissan, dans le cadre de leur Alliance, un protocole d’accord européen afin de faciliter l’accès aux véhicules électriques aux chauffeurs VTC. Ces derniers pourront ainsi opter pour la Nissan Leaf, ou encore l’incontournable Renault ZOE.

Uber
Par : Uber Technologies
4.3 / 5
7,7 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests