Suivez-nous

Internet

Un site pornographique met en danger plus de 4 000 femmes

La confidentialité du web pose aussi question pour les sites pornographiques. La semaine dernière, plus de 20 Go de données personnelles ont fuité sur le web.

Il y a

  

le

 
site pornographique donnees personnelles
© Unsplash / Maru Lombardo

Il s’appelle « PussyCash », et s’assure être la référence des plateformes de show pornographique en direct. Derrière leur webcam, des filles, auxquelles la confidentialité est d’une importance drastique, pour leur sécurité. Pourtant, mercredi dernier, le site VPN Mentor a mené une enquête sur cette « référence », et a pu conclure que des milliers de fichiers d’informations personnelles étaient complètement libres d’accès pour des personnes malveillantes.

C’est ainsi que plus de 4 000 « camgirls », mais avant tout des femmes et des êtres humains, se sont retrouvées avec des documents sensibles rendus accessibles sur le web. La plateforme, hébergée par Amazon, a laissé sans protection plus de 20 Go de données, comprenant notamment des photos et vidéos, des copies de passeport et de permis de conduire, et l’intégralité des informations d’identité qui viennent avec.

L’Angleterre prête à déployer son système pour protéger les mineurs de la pornographie

Un grand souci de sécurité

PussyCash est avant tout une plateforme. Ainsi, elle gère plusieurs sites différents de shows pornographiques par webcam, et les 4 000 filles concernées par la fuite des données proviendraient de 20 pays différents. Normalement, ces informations personnelles ne sont plus disponibles sans protection, depuis que VPN Mentor a fait part de ce scandale. Néanmoins, les données ont peut-être été exposées pendant une longue durée, et cela pourrait se montrer très dangereux.

Car la confidentialité de ces filles leur permet d’échapper avant tout à des personnes malveillantes, qui pourraient potentiellement trouver un moyen de les contacter autrement que via la plateforme, et commencer tout un tas de chantage, ou de menaces. Nos confrères du Monde soulignaient également que certaines filles provenaient de pays tels que la Chine, où la pornographie est totalement illégale. Une fuite bien dangereuse, et qui questionne sur un site aussi gros que PussyCash, qui détient par exemple le site LmLive, aux 66 millions d’utilisateurs inscrits.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests