Connect with us

Réseaux sociaux

Une étude sérieuse révèle que Facebook vous rendrait malheureux

D’après une étude menée par des psychologues de l’Université du Michigan, plus vous utilisez Facebook, plus vous êtes de mauvaise humeur.

Il y a

le

Ces conclusions ont été déduites après que les chercheurs se soient penchés sur la manière dont 82 jeunes adultes utilisent le réseau social Facebook, pendant une période de 2 semaines. Lorsque les participants à l’expérience ont commencé, on leur a demandé de noter leurs humeurs et la satisfaction qu’ils ressentaient par rapport à leurs vies. Durant les deux semaines, les chercheurs ont demandé aux participants de répondre à des questions relatives à leur humeur générale et sur le temps qu’ils ont passé sur Facebook depuis le dernier check, à intervalle de 2 heures. La conclusion de l’étude : plus les gens passaient du temps sur Facebook, pendant la période de 2 heures, plus ils se sentaient mal.

Le résultat fût le même lorsqu’on a relevé le temps moyen passé sur Facebook, pour une personne, et son « humeur moyenne ». Ceux qui passaient le plus de temps sur le réseau social avaient les pires humeurs.

Selon l’un des auteurs de l’étude, Ethan Kross, ce phénomène pourrait mettre une multitude de facteurs en jeu. Parmi les raisons évoqués par le chercheur, il y a les comparaisons sociales qui peuvent être faites lorsque vous allez sur Facebook, la réduction du temps passé à mener des activités supposées bénéfiques comme le fait de sortir, de faire de l’exercice ou encore la réduction des interactions directes avec des gens.

Une autre étude, menée par l’Université de Humboldt, à Berlin, a aussi montré que Facebook pouvait avoir des méfaits sur le plan psychologique. Parmi les raison qui ont été alors évoqués, il y eu également le fait que les gens se mettent à comparer leurs vies à celle des autres en allant sur Facebook, ce qui peut mener à une insatisfaction.

(Source)

13 Commentaires

13 Commentaires

  1. Romain

    16 août 2013 at 10 h 06 min

    Faudrait faire la même chose avec Twitter. Ce n’est pas comparer sa vie avec ses amis mais avec des inconnus ce qui ne présage pas grand chose de bon

  2. JeudiOui

    16 août 2013 at 10 h 06 min

    Je pense que ça vient essentiellement du fait qu’on ne montre que le positif de nos vies sur Facebook. On va publier nos photos de vacances, nos événements marquants (mariage, enfant, etc). Et certaines personnes ne savent pas faire la part des choses.
    Ils comparent effectivement leur vie avec ce qu’ils VOIENT sur Facebook. Ce qui ne correspond pas à la réalité.

    C’est un peu l’inverse des VDM qu’on va lire pour se remonter le moral !

  3. Valentin-Pringuay

    16 août 2013 at 10 h 26 min

    @JeudiOui : Totalement d’accord avec toi ! On se présente sous son meilleur jour sur Facebook… et du coup quelqu’un qui ne lirait que cette succession de « bonne nouvelle » et d’image de réussite ne pourra que déprimer.

  4. Simon Tripnaux

    16 août 2013 at 10 h 52 min

    Il y a toujours moyen de trouver plus fort que soi … je plussoie également la démonstration de @JeudiOui ! On peut aussi évoquer le fait que les nouvelles de types « actualités » partagées sur Facebook et tout le domaine « sociétal » raconte souvent des trucs dramatiques …

  5. Kio

    16 août 2013 at 11 h 12 min

    Il est possible aussi que les personnes moins heureuses aient tendance à passer plus de temps sur Facebook…

  6. iCe

    16 août 2013 at 11 h 13 min

    Pff… de la branlette (même pas intellectuelle). Facebook c’est une merde immonde.

    Allez devant un commissariat ou une gendarmerie, installez un panneau vide et collez y vos photos de vacances, de votre copine en maillot, de vos copains entrain de faire les cons et attendez les Coms !!!

    C’est exactement ça Facebook. Profils privés ou pas !
    Enfin , les « je m’en fou j’ai rien à me reprocher », t’inquiète pas ça viendra…

  7. CiTy

    16 août 2013 at 11 h 15 min

    Bien que je pense que les conclusions sont vrais, j’ai du mal à croire qu’un échantillon de 82 personnes puissent représenter quoi que ce soit.
    Comment peuvent-ils publier des résultats avec 82 personnes sur 2 semaines ?! Je pense qu’ils savaient déjà ce qu’ils voulaient montrer.

    Dans tous les cas, je suis d’accord avec @JeudiOui

  8. Valentin-Pringuay

    16 août 2013 at 11 h 30 min

    @Kio : En effet, on pense toujours que l’un découle de l’autre… mais c’est vrai que le contraire est parfaitement plausible !

  9. Lychar

    16 août 2013 at 13 h 38 min

    @ JeudiOuioui : ou alors, c’est de voir autant de bêtise qui met le moral dans les chaussettes, et la bêtise, FB n’en manque pas.

  10. Valentin-Pringuay

    16 août 2013 at 15 h 22 min

    @Lychar : n’oublions jamais que ce n’est pas Facebook qui écrit ces bêtises… mais bel et bien vos « amis » 😉

  11. Setra Rkt

    16 août 2013 at 19 h 40 min

  12. Aurélien

    16 août 2013 at 20 h 46 min

    En même temps si tu passes 2h sur fb à scroller je comprends que tu déprime après. A part quelques pages qui me font bien marrer le reste c’est du troll AMHA

  13. Francis J

    17 août 2013 at 13 h 25 min

    Une étude américaine à rapprocher d’un vieux dicton français : « Pour vivre heureux, vivons caché. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests