Suivez-nous

Actualités

Vaccin contre le COVID-19 : le FBI accuse la Chine de cyber-espionnage

Le FBI prétend posséder des preuves, et publiera des détails techniques sur ces tentatives de piratage la semaine prochaine.

Il y a

  

le

 
COVID 19 Data
© Unsplash / Brian McGowan

La Cybersecurity and Infrastructure Security Agency (CISA) et le Bureau Federal d’Investigation (FBI) viennent de publier une note de blog informant de l’ouverture d’une enquête concernant des tentatives de piratage informatique de cyberacteurs affiliés au gouvernement chinois. En cause, des données sensibles liées aux recherches américaines sur un traitement contre l’épidémie du nouveau coronavirus.

Dans leur note, les deux agences publiques expliquent vouloir publier cette annonce pour « sensibiliser à la menace pesant sur la recherche liée au COVID-19 ». Selon leurs informations, des tentatives d’espionnage et de vol pour « obtenir illégalement de précieuses données sur la propriété intellectuelle et la santé publique liées aux vaccins, aux traitements et aux tests auprès de réseaux et de personnel affiliés à la recherche liée au COVID-19 » auraient été découverts.

FBI espionnage COVID 19

Sur le site du CISA, l’agence publique appelle à la prudence, et accuse la Chine de cyber-espionnage © FBI/CISA

« Dans les prochains jours », le FBI et la CISA mentionnent aussi qu’ils publieront conjointement de plus amples détails techniques sur ces tentatives de piratage qui « compromettent la fourniture d’options de traitement sécurisées, efficaces et efficientes ».

Adossé à l’article disponible pour le grand public en cliquant ici, les deux agences ont ajouté un document plus complet, appelant à la vigilance des différentes entités, des laboratoires et des chercheurs eux-mêmes, ajoutant aussi une piqûre pour la presse en expliquant qu’une plus grande attention des médias se traduira par une plus grande chance de tentative de piratage.

USA : Le coronavirus pourrait accroître les risques de cyberattaques lors de l’élection présidentielle

Même problème en Chine

Pour l’heure, la Chine n’a pas encore répondu à la publication américaine. Le problème souligné par l’enquête du FBI se retrouve aussi au sein de la République populaire. À Pékin, le 22 avril dernier, la société de cybersécurité FireEye avait rapporté des informations au sujet d’une tentative de piratage d’informations confidentielles chinoises par des informaticiens basés au Vietnam. L’attaque visait quant à elle la façon dont Xi Jinping, le président chinois, traitait l’épidémie de COVID-19.

Toujours en avril, l’Organisation mondiale de la santé avait souligné pour sa part l’augmentation globale du nombre de tentatives de cyberattaques dans cette période de pandémie. Selon l’agence spécialisée de l’ONU, une multiplication par cinq du nombre de cas a été recensée, appelant à une plus grande prudence des États, dans un temps où la recherche devrait davantage allier ses forces internationales.

Antivirus Bitdefender Plus
Par : Bitdefender
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests