Suivez-nous

Actualités

Il vendait des armes en faisant leur publicité… sur Snapchat !

Un Américain a été arrêté pour avoir écoulé illégalement des dizaines d’armes interdites à la vente. Il se servait des réseaux sociaux les plus utilisés pour faire la promotion de ses produits.

Il y a

  

le

 
Arme
© Kenny Luo

On sait depuis longtemps déjà que les utilisateurs de Facebook et consorts qui souhaitent vendre de la drogue s’en donnent à coeur joie lorsqu’il s’agit de profiter des différentes plateformes en ligne pour trouver des consommateurs. Snapchat n’échappe pas à la règle : la France est d’ailleurs particulièrement touchée par le phénomène.

Mais ce n’est pas tout. Le commerce illégal concerne aussi des objets bien particuliers, que l’on trouve difficilement en vente libre : les armes. Si de nombreux usagers malveillants font appel au dark net pour parvenir à leur fin, certains ont trouvé un moyen plus rapide : la célèbre application au fantôme blanc sur fond jaune.

Les faits

Un jeune habitant du Nevada de 22 ans, que l’on ne nommera pas, a donc profité de Snapchat pour faire croître son business. Si les armes sont autorisées dans certains endroits aux USA, ce n’est pas le cas de tous les modèles ni de tous les États du pays.

Le malfaiteur en question postait ainsi régulièrement des selfies en compagnie de pistolets et autres mitraillettes dont une grande partie était interdite à la circulation dans cette région frontalière de la Californie. Un comportement qui a rapidement inquiété des enquêteurs de l’ATF, organisme national chargé de faire respecter les lois en vigueur à propos, entre autres, des armes.

Les conséquences

Après avoir commandé 35 armes au vendeur, pour plus de 30 000 $ de commandes, dont des fusils d’assaut, l’investigation a finalement porté ses fruits et l’individu a été appréhendé. Il est désormais incarcéré, en attente de son procès.

Bien que de nombreuses campagnes soient lancées pour lutter contre le port d’arme, le fléau du terrorisme lié à la libre circulation de ces objets meurtriers est toujours d’actualité. L’État de Gavin Newsom, à la pointe en matière de nouvelles technologies, est régulièrement touché par des tueries. Souvent, les armes impliquées viennent du Nevada.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests